MV Agusta a récemment investi pour étoffer son staff technique, et c’est un élément qui doit normalement rassurer sur la bonne tenue d’une marque confiante en son avenir. Le blason sera toujours vu en Moto2 par le biais du team Forward Racing qui alignera deux pilotes en Grand Prix tandis qu’en WSS, MV Agusta sera dans la structure d’Andrea Quadranti qui se concentrera sur le Finlandais Niki Tuuli et sur une deuxième moto encore à attribuer. Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais alors pourquoi le patron russe est obligé de démentir des rumeurs de rachat ?

Le PDG russe de MV Agusta en la personne Timur Sardarov s’est fendu d’une intervention sur le réseau social de sa marque pour démentir une rumeur voulant qu’elle entre bientôt dans le giron d’un grand groupe. En l’occurrence celui de KTM. Son message est le suivant : « je ne commente généralement pas les rumeurs » explique Sardarov sur Facebook, « mais il n’y a pas de pourparlers ou de négociations en cours avec KTM ou autres pour la vente de MV. Nous resterons indépendants des grands constructeurs de motos et sommes sur le terrain pour réaliser notre business plan 2020-2025 malgré ces temps difficiles. Restez à l’écoute et soyez prudent ».

MV Agusta rassure

Par le fait, la direction russe de MV Agusta balaie à la fois les rumeurs de négociations et les craintes d’une éventuelle fermeture de l’usine. La continuation de la production et des courses est donc l’actualité.

Reste à savoir pourquoi on a dû en arriver là avec clairement le nom de KTM identifié. Certes, c’est une période de changements chez MV Agusta, mais dans le bon sens a priori. Ainsi, la société varoise a récemment annoncé l’embauche de Stéphane Zache en tant que nouveau designer en chef, avec une réorganisation conséquente du centre de style et du bureau technique. C’est peut-être précisément la nouvelle structure qui a déclenché des spéculations sur l’avenir de MV, mais on sait à présent quelle est la position du PDG Timur Sardarov.