Randy Krummenacher (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) arrivait au Royaume-Uni avec 22 points d’avance sur son coéquipier Federico Caricasulo. Le troisième Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) était à 53 points, devant Hikari Okubo (Kawasaki Puccetti Racing), Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing), Thomas Gradinger (Kallio Racing), Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse), Isaac Viñales (Kallio Racing) et Corentin Perolari (GMT94 Yamaha). Jules Danilo était treizième.

C’était en wildcards que l’ancien pilote de la catégorie et actuel champion en titre du British Supersport, Jack Kennedy et son coéquipier Brad Jones (Appleyard Macadam Integro) prenaient part à la manche britannique. Kennedy pouvait compter sur une certaine expérience en WorldSSP et sur la piste de Donington Park, terminant parmi les dix premiers à chacune de ses participations, excepté lors de sa première course, avec comme meilleur résultat une cinquième lors de sa dernière apparition. Pour Brad Jones, c’était sa première fois dans la catégorie. Il est un challenger régulier en British Superbike et pourrait bien réussir à se hisser dans le Top 10 sur le tracé britannique.

D’après Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) « Le podium que nous avons réalisé à Misano, mon premier avec Kawasaki, représente un point de départ et non un point final. Nous travaillons sans relâche depuis le début de l’année et voyons enfin le fruit de nos travaux. J’aime la piste de Donington. Elle comporte des sections lentes et d’autres rapides. C’est amusant d’y rouler. J’ai signé la deuxième place il y a deux ans et j’espère me battre pour la victoire cette fois-ci ».

Pour Jules Danilo (CIA Landlord Insurance Honda) « C’était bien de pouvoir rouler à Donington il y a quelques semaines avec Ron Haslam. Je pense que cela va beaucoup m’aider ce week-end, ce n’est plus une piste que je ne connais pas, alors j’espère pouvoir être à la hauteur depuis le début. Je pense que nous avons compris certaines choses à Misano et j’espère qu’elles pourront se traduire à Donington car, dès le début, l’important est de ne pas perdre le vendredi en jouant avec les réglages. Le temps est beau aussi, alors j’espère que nous aurons un bon résultat solide avant la très longue pause estivale ».

Les honneurs du matin pour Jules Cluzel et Lucas Mahias

Lors de la première séance d’essais libres, on vivait un rêve avec Lucas Mahias premier (en 1’31.870) et Jules Cluzel deuxième (en 1’32.3). Cela commençait très bien, jusqu’à ce que le jeune Caricasulo s’intercale entre les deux Français.  Krummenacher n’était pas loin en sixième position à 0.7.

Mahias passait en 1’31.821, en tête devant Krummenacher de 0.158, Caricasulo de 0.233 et Cluzel de 0.490 à 25 minutes de la fin. Puis Lucas progressait de nouveau en 1’31.600, mais Jules le devançait à 7 minutes du drapeau à damier en 1’31.374.

Résultats de la première séance d’essais libres :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’29.925 par Kenan Sofuoglu (Kawasaki ZX-6R Puccetti Racing) en 2015

Record du tour : 1’30.425 par Jules Cluzel (MV Agusta F3 675) en 2015

A l’occasion de la deuxième séance libre, la température de l’air était de 22° et celle de la piste de 44°.

Le premier des hommes du groupe de tête qui améliorait était Federico Caricasulo qui réalisait le quatrième temps de la journée en 1’31.899, derrière Jules Cluzel, Lucas Mahias et Randy Krummenacher. Corentin Perolari était alors 14e à 1.4 et Jules Danilo 20e à 2.6. Peu de pilotes tournaient en début de séance. Rob Hartog chutait (sans gravité) ce qui n’était pas pour encourager les autres.

Le rythme commençait à augmenter à la mi-séance et Lucas Mahias améliorait avec le deuxième temps en 1’31.431, à 0.05 de Jules Cluzel. Pour le moment, Lucas et Caricasulo étaient les seuls à avoir amélioré parmi les dix premiers. Cluzel se lançait à son tour dans un tour rapide qu’il bouclait en 1’31.383, à comparer avec son meilleur temps absolu en 1’31.374.  Mahias progressait soudain en 1’31.392, à 0.01 de Jules ! Le trou se creusait vite derrière avec Krummenacher à 0.2 et Caricasulo à 0.5.

Jack Kennedy se hissait à la quatrième place en 1’31.811, mais Raffaele de Rosa et sa MV le doublaient presque aussitôt en 1’31.732. Randy Krummenacher passait troisième en 1’31.517, mais son coéquipier Federico Caricasulo lui ravissait cette position en 1’31.401. Tout le monde avait amélioré dans les six premiers, sauf Jules Cluzel (toutefois le plus rapide de l’après-midi en 1’31.383).

Jules sortait la grosse attaque et réalisait un excellent tour en 1’31.081. Les écarts devenaient conséquents avec Mahias à 0.3, tout comme Caricasulo et Krummenacher, puis de Rosa à 0.6 et Kennedy à 0.7.

Cluzel continuait son festival en 1’30.888. Krummenacher répliquait en 1’31.078 à 0.190 du pilote du GMT94 Yamaha. Hannes Soomer complétait le tiercé provisoire en 1’31.308, à 0.4 de Cluzel. Lucas Mahias occupait la quatrième place devant Caricasulo et de Rosa, tandis que Perolari pointait seizième et Danilo dix-huitième.

Résultats confondus des deux premières d’essais libres :

Vidéo : Jules Cluzel explique son sélecteur au pied droit

Classement provisoire du Championnat du Monde :

 

Photos © worldsbk.com / Dorna, constructeurs et équipes



Tous les articles sur les Teams : GMT94