Test privé Moto2 & Moto3 à Jerez J1 : Marini confirme, Canet se cache…

par | 12 février 2019

Après un premier test privé à Valence, bon nombre de concurrents des championnats du monde Moto3 et Moto2 se sont donnés rendez-vous à Jerez lundi et mardi pour une nouvelle session non-officielle avant la vraie rentrée des classes qui aura lieu sur le circuit andalou du 20 au 22 février.

Et à défaut d’être vraiment officiels (d’où des moteurs et des pneus libres, ainsi que le choix de mettre un transpondeur ou pas), ces essais ont au moins le mérite d’être pour une bonne part chronométrés, ce qui permet de faire une nouvelle comparaison entre les Moto2 à moteur Honda et les nouvelles motos de la catégorie intermédiaire propulsées par le 3 cylindres Triumph, après les essais officiels qui se sont déroulé à Jerez fin novembre.

Au chapitre des présents, on notait, outre les présents à Valence, le Sky Racing Team VR46 avec Luca Marini (épaule convalescente) et Nicolò Bulega, le Speed ​​Up Racing avec Fabio Di Giannantonio et Jorge Navarro, Italtrans avec Enea Bastianini et Andrea Locatelli, Dynavolt IntactGP avec Thomas Lüthi et Marcel Schrötter, Idemitsu Honda Team Asia avec Dimas Ekky Pratama et Somkiat Chantra, Federal Oil Gresini avec Sam Lowes et Kiefer Racing avec Lukas Tulovic.

Le matin, la piste était encore humide malgré le soleil andalou et n’a vraiment séché qu’à partir de 11 heures pour atteindre un maximum de 20° deux heures plus tard.

Au terme de cette première journée, on retrouve exactement la même hiérarchie que lors des essais officiels, à savoir Luca Marini devant Sam Lowes. Encore convalescent, le pilote italien n’a effectué que 36 tours alors qu’à l’inverse, Alex Márquez, 4e aujourd’hui, en a bouclé 91.

Question chrono, Lucas Marini n’est qu’à 3/10 de son meilleur temps de novembre dernier en 1’41.524 . Pour rappel, le record officiel du circuit appartient à Lorenzo Baldassarri en 1’41.890.

Pour le moment, Honda et Triumph font donc jeu égal mais gageons que l’avantage tournera rapidement au bénéfice du second qui ne dispose actuellement que d’une expérience de quelques jours d’essais, contre 9 années au premier cité.

En Moto3, si Gabriel Rodrigo (Honda, Kommerling Gresini) apparaît premier sur la feuille des temps en 1’47.254, il semble que ce soit encore une fois Aron Canet (KTM, Max Racing Team) qui a été le plus rapide, son meilleur temps, pris manuellement, tournant autour de 1’46.8.

Était également en piste le Sky VR46 avec Dennis Foggia et Celestino Vietti, BOE Skull Rider avec Kazuki Masaki et Makar Yurchenko, Honda Team Asia avec Kaito Toba et Ai Ogura, Redox PrüstelGP avec Jakub Kornfeil et Filip Salač, CIP-Green Power avec Darryn Binder et Tom Booth-Amos, Estrella Galicia 0,0 Marc VSD avec Alonso López et Sergio García, ainsi que Kommerling Gresini avec Riccardo Rossi.

Le principal problème rencontré par les pilotes Moto semble être la durabilité du pneu médium qui se détériore avant la distance totale de la course.

Les chronos sont toutefois éloignés du 1’46.004 réalisé par Jorge Martin en 2017.

La piste louée par Marc VDS sera à nouveau ouverte aujourd’hui de 10 à 18 heures pour une dernière répétition avant les essais privés KTM puis les essais officiels.

Tous les articles sur les Pilotes : Aron Canet, Gabriel Rodrigo, Luca Marini

Tous les articles sur les Teams : Gresini Racing Moto3, Max Racing Team, Sky VR46 Moto2