Profitons de ce dernier Grand Prix de la saison à Valence pour inaugurer une série d’anecdotes concernant les différentes épreuves de la saison, basée sur notre riche photothèque due en grande partie à notre photographe Christian Bourget, toujours autant passionné après plus de 40 ans d’acitivtés.

Ce premier retour en arrière concernera Álvaro Bautista qui quittera le MotoGP après 16 saisons effectuées. Aura-t-il sa Ola au 19e tour du Grand Prix ? On le verra bien mais, en attendant, voici notre propre hommage, en se remémorant les moments amusants lors de son sacre…

Valencia 2006.

Bien que terminant le Grand Prix derrière Hector Faubel, Mika Kallio et Sergio Gadea, Álvaro Bautista possède suffisamment de points pour être titré champion du monde 125 au guidon de son Aprilia.

Bien naturellement, sa joie est immense et le nouveau champion espagnol se fait un devoir de s’arrêter devant les tribunes pour y lancer ses gants…

Puis, dans un moment d’euphorie, ses bottes aussi…

C’est donc en chaussettes, sans gants et toujours affublé d’une cape de super-héros qu’Álvaro Bautista reprend ensuite le guidon de son Aprilia pour terminer son tour d’honneur avec, qui plus est, son drapeau coincé dans le bras gauche…

Au final, tout cela ne fait pas vraiment bon ménage et voilà notre nouveau champion du monde à terre avec son Aprilia…

Álvaro Bautista est mort de rire et entame alors un nouveau salut à la foule…

Finalement, ce sera toujours en chaussettes, mais cette fois sans le drapeau, qu’il rejoindra la pit-lane.

Si ce genre d’anecdotes ou de documents d’époque vous intéresse, n’hésitez pas à nous le faire savoir…



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista