Le WSBK vit une nouvelle manche de son calendrier du côté de Magny-Cours ce week-end et l’actualité se vit autant sur la piste que dans les coulisses. Sur ce point, c’est du box Honda que sortent les rumeurs les plus fournies depuis qu’il est acquis que Bautista retournera chez Ducati après deux saisons décevantes au sein d’un projet aux résultats loin des ambitions affichées par le premier constructeur mondial. Qui reprendra le flambeau de la CBR triple R où tout semble toujours à refaire ?

Les dernières saisons se suivent et se ressemblent hélas pour un constructeur Honda qui prend le risque à chaque compétition qui passe d’écorner sa solide réputation. En WSBK, c’est d’autant plus dommageable que les motos qui y sont alignées sont issue de la série. Au vu des résultats affichés depuis deux ans, HRC n’arrive pas vraiment à motiver le chaland avide de rouler en sportive à se diriger vers sa CBR triple R.

Débauché à grand frais de chez Ducati, Bautista a décidé de jeter l’éponge et de revenir au sein de la marque italienne pour embellir à nouveau son palmarès. Son équipier Leon Haslam, qui approche de la quarantaine, en pincerait plus en 2022 pour vivre son championnat national. Ce qui nous donnerait donc deux guidons à prendre dans une aventure risquée. Une perspective qui ne rebute pourtant pas un pilote comme Tom Sykes qui, à 36 ans, n’a pas apprécié d’apprendre qu’il serait remplacé l’an prochain chez BMW par Scott Redding : « il y a beaucoup d’intérêt pour Honda. Tout le monde connaît très bien cette marque. Le projet a beaucoup de potentiel. Mon expérience et mon rythme fonctionneraient très bien là-bas. Voyons ce qui se passe ».

La Honda Fireblade n'a pas été développée sur des pneus Pirelli

Sykes sur les rangs mais avec qui à ses côtés ?

Sykes étant ainsi identifié, quid de son équipier ? le Gallois de 35 ans Chaz Davies dont les relations avec l’actuel team manager Honda Leon Camier dépassent le cadre professionnel est cité. Mais l’intéresse lui-même n’y croit qu’à moitié : « je garde mes oreilles ouvertes sur les possibilités potentielles. En même temps, je ne précipite rien. Je ne suis pas sûr. Il y a des rumeurs et il y a des réalités. Je pense que Honda a déjà une stratégie en tête pour savoir qui devrait être sur la moto. Je ne sais pas si je suis en première ligne. Je ne suis pas sûr que ce soit une option réaliste, mais il ne faut jamais dire jamais », a déclaré le triple vice-champion du monde.

Cette stratégie dont Davies parle concerne le recrutement de deux jeunes pilotes venus des Grands Prix et qui sont Iker Lecuona et Xavi Vierge. A suivre…

Alvaro Bautista, Léon Haslam

 



Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona, Xavi Vierge