Tom Sykes ne sera plus un pilote de l’équipe d’usine BMW en WSBK en 2022. Sa place aux côtés de Van der Mark, arrivé de chez Yamaha seulement cette saison, sera occupée par Scott Redding en provenance de chez Ducati. Il a certes un palmarès mais aussi aucune expérience d’une moto équipée d’un moteur quatre cylindres en ligne. C’est pour cette raison que la marque bavaroise ne veut pas laisser filer le Champion du Monde WSBK version 2013 sur Kawasaki. Cependant, ce dernier n’apprécie que moyennement la situation…

Tom Sykes se montre assez discret sur ce qui reste tout de même la perte d’un guidon usine. Certes, BMW assure à son pilote de 36 ans qu’il aurait toujours un contrat officiel, mais son espace de travail serait alors le team satellite Bonovo MGM en équipier a priori de Folger. Or, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous cette année pour cette équipe qui devrait par ailleurs alors s’armer pour un second pilote. Ce qui fait beaucoup d’incertitudes.

Sykes regrette d’ailleurs cette stratégie : « ce qui me frustre et me déçoit, c’est le fait que ce projet a besoin de plus de développement, il faut prendre l’élan avec lui. Lorsque vous me déplacez dans un nouvel environnement, vous rompez le lien très fort que j’ai avec mon équipe. Un tel projet a besoin de stabilité, qui en est perturbée. Vous pouvez aussi voir les choses différemment : Scott aurait pu aller dans l’autre équipe ». BMW essaie de permettre à Sykes d’amener ses personnes les plus importantes à Bonovo. « Cela rendrait bien sûr l’offre plus attrayante », a souligné le joueur de 36 ans.

Tom Sykes a encore prouvé ses qualités en Superpole

Tom Sykes : “j’ai grandi en respectant les gens”

Car il ne s’agit pour le moment que d’une offre. Sykes n’a encore rien décidé. Et d’autant moins qu’une place devrait se libérer chez Honda qui a toutes les chances de perdre, à ce jeu des chaises musicales, un Bautista qui reprendrait ses quartiers chez Ducati, à la place de Redding… « Nous parlons de Honda, nous connaissons tous le potentiel de Honda », a déclaré Sykes sur Speedweek. « Bien sûr que je les considérerais aussi ».

La situation est d’autant moins assurée pour BMW que Sykes a été personnellement affecté par ce transfert… « Je n’ai entendu parler de cette décision que très tard et je suis déçu », a déclaré l’Anglais aux 34 victoires. « Je ne m’y attendais pas et j’ai été surpris par le manque de communication. J’ai grandi en respectant les gens, quel que soit leur chemin dans la vie. De ce que j’entends dans le paddock c’est que les choses ont commencé il y a longtemps, ce qui nous ramène au respect. J’aurais aimé parler au Dr. Schramm, pour qui j’ai beaucoup de respect et que j’apprécie beaucoup ». Cette déception pourrait faire la différence chez Tom Sykes.

Tom Sykes ne cache pas sa déception



Tous les articles sur les Pilotes : Scott Redding