WSBK 2022 VIDEO : Redding fait connaissance avec la BMW et Bautista a repris sa Ducati

par | 5 décembre 2021

Entre Scott Redding et Ducati, l’aventure s’est terminée en WSBK lorsque les lampions de la saison 2022 de la catégorie se sont éteints en Indonésie. La Panigale V4R retrouvera l’an prochain un Alvaro Bautista avec lequel elle avait fait ses premières armes en 2019. Quant à l’Anglais, c’est un nouveau chapitre avec BMW qu’il va ouvrir. Les deux hommes tournent la page avant de profiter de la trêve hivernale en s’insérant déjà dans leur nouveau costume. Car contrairement au MotoGP, ça tourne encore en Superbike…

Et ça tourne tellement qu’il y aura de grands tests à Jerez, prévus du 15 au 17 décembre. En attendant, Redding comme Bautista prennent leurs marques. Une démarche qui vaut surtout pour l’Anglais qui se lance dans une nouvelle aventure avec BMW. Redding effectuera un test à Valence avec la version route du modèle allemand, car il est possible de tester sans limite de jours avec les machines de production.

Plus tard, les 8 et 9 décembre, nous le verrons enfin en action également avec la Superbike sur la piste d’Estoril. Le test portugais sera le premier vrai test de Scott, puis il se dirigera vers Jerez, où au milieu du mois, il testera avec Kawasaki et Honda.

Redding sera remplacé sur la Panigale V4R par Bautista, pour qui il s’agit plutôt de retrouvailles avec Ducati. L’Espagnol est déjà en vacances et il a fait ses premiers tests en vue de 2022 à Jerez. Les deux jours accomplis ont abouti à des conclusions très positives pour l’Espagnol qui sort de deux années difficiles au guidon de la Honda CBR 1000 RR-R Fireblade.

Bien que le # 19 n’ait pas fait de déclarations après le test pour des raisons contractuelles, et qu’il n’ait pas non plus porté les logos Ducati sur sa combinaison ou sur la Panigale avec laquelle il roulait, puisqu’il est toujours pilote Honda jusqu’au 31 décembre, le team Aruba.it Racing Ducati assure que les sensations qu’Alvaro a eues tout au long de ces deux jours d’entraînement ont été très positives, soulignant, entre autres, le pas en avant que la moto a fait par rapport à la Panigale qu’il a connue en 2019.

Bautista est revenu pour réussir là où Redding a échoué

Marco Zambenedetti, coordinateur technique Ducati SBK, s’est entretenu sur le portail officiel WorldSBK.com au sujet de cette escapade : « c’était important de rouler ici à Jerez dès la fin de la saison pour avoir ses premiers retours et profiter de tout l’hiver pour donner à Alvaro les premières réponses sur tout ce qu’il nous a demandé. Après deux ans chez Honda, Álvaro doit reprendre ses habitudes d’antan Il nous a demandé faire certaines choses, donc nous aurons beaucoup de travail à faire cet hiver, mais les premiers retours sont positifs. »

Selon Zambenedetti, Bautista a félicité Ducati pour les améliorations que le constructeur italien a apportées à sa machine Superbike pendant son absence : « Álvaro a eu une bonne impression sur le comportement général de la moto. Il y a des choses que nous devons améliorer, mais il était reconnaissant pour le développement que nous avons fait au cours des deux dernières années sur la base de la moto 2019. Nous devons encore compléter le package avec tout ce qu’il nous a demandé ».

Le directeur technique du projet Ducati dans le championnat du monde Superbike affirme que l’unité que Bautista a testé à Jerez est toujours, pour l’essentiel, une moto similaire à la Panigale V4R avec laquelle l’Espagnol a été proclamé vice-champion du monde : « la base de la moto reste la même, il y a de nombreux domaines dans lesquels nous ne pouvons pas trop nous améliorer en raison des restrictions imposées par la réglementation. Cette année, nous nous sommes concentrés principalement sur l’équilibre de l’ensemble de la moto, en particulier à l’arrière, qui est la zone où nous avons la plus grande marge d’amélioration ».

Parmi les demandes que Bautista a faites à Ducati, il y a celle d’améliorer le comportement de la moto avec le pneu tendre Pirelli, un composé avec lequel Bautista a acquis beaucoup de confiance avec la Honda : « il y a des choses qu’a aimé Álvaro, dans d’autres domaines, il nous a demandé des choses différentes. Nous nous sommes également concentrés sur le pneu tendre, car ces deux dernières années, c’est quelque chose qui l’a beaucoup aidé chez Honda et il veut aussi l’essayer avec la Ducati ».

La Panigale V4R marquera sa quatrième saison en WorldSBK en 2022, et en Italie, ils sont impatients de voir leur dernière créature remporter le titre mondial de Superbike, ce qu’ils n’ont pas réalisé avec Bautista lors de sa première année ou avec Scott Redding en 2020 et 2021. C’est pourquoi Zambenedetti déclare, lorsqu’on l’interroge sur ses objectifs pour 2022 : « nous ne sommes pas satisfaits du résultat final de cette saison. Nous allons travailler dur tout au long de cet hiver pour être prêts et arriver là où nous voulons être ».

baptiste

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista, Scott Redding