Lors du lancement de la saison WSBK à Phillip Island, une question se posait : qui de Ducati ou de Álvaro Bautista allait le plus regretter l’autre. Car il y a un an, le couple à peine formé se révélait en dominant son sujet avec la dernière Panigale V4 R. A présent, la moto italienne a Scott Redding à ses commandes et il n’a pas gagné en Australie, même s’il s’est abonné au podium. Quant à l’Espagnol, il n’est pas encore en osmose sur la toute nouvelle Honda CBR-R R. Alors ? Bautista répond à sa façon…

Le WSBK a réussi à lancer sa saison à Phillip Island avant que le coronavirus ne fasse tomber une chape de plomb sur le monde. L’an passé, Álvaro Bautista déboulait dans la catégorie avec une nouvelle Panigale V4 R pour mieux bousculer les valeurs établies. Mais cette fois, la monture également nouvelle estampillée Honda se montre plus difficile à cerner. L’Espagnol est parti d’Australie avec deux sixièmes places acquises au terme des courses 1 et 2. Pendant ce temps, Scott Redding, son successeur chez Ducati prenait trois troisièmes places. Pas mal, mais la victoire a manqué.

Sur ce bilan, l’ancien Champion du Monde 125 en Grand Prix commente : « la moto et l’équipe sont très importantes, mais le pilote compte également » commence-t-il comme pour annoncer la couleur sur la suite… « Nous avions très bien commencé l’année dernière. Scott a fait d’excellentes courses. Il a obtenu trois podiums, ce qui, comme départ dans un championnat dans lequel il n’avait jamais couru, est de bons résultats. Il est vrai qu’il a déjà de l’expérience avec cette moto et l’année dernière il a fait du British Superbike avec Ducati. Il sera sûrement arrivé avec beaucoup plus d’expérience que moi l’année dernière. »

 

 

 

« Il faut avoir une bonne moto et une bonne équipe, mais il faut aussi être en tête sur le circuit et gagner. C’est difficile. Tout le monde ne peut pas le faire et j’espère que maintenant on verra que les motos et les équipes sont importantes, mais que le pilote doit aussi faire sa part. » Bautista répond ainsi à ceux qui affirmaient que ses succès de l’an dernier n’étaient dus qu’aux qualités de sa moto. Avec cette analyse, il remet dans la balance ses propres qualités de pilote… En signalant que Redding fait moins bien.

Le calendrier actuel du WSBK prévoit de recommencer les hostilités le week-end du 8-10 mai en Italie, à Imola, mais un nouveau retard est probable. Tout dépendra de l’évolution de l’urgence Covid-19. À l’heure actuelle, la santé est certainement une priorité par rapport au sport.



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista, Scott Redding