Ce samedi marquait un jour historique pour Jonathan Rea avec son 250e départ en Championnat du Monde Superbike. Il est cinquième de ce classement de l’assiduité derrière Troy Corser (377), Noriyuki Haga (313), Pierfrancesco Chili (276) et Tom Sykes (266e départ ce samedi).

Selon Jonathan Rea, « Motorland est un bon endroit pour reprendre. J’apprécie l’aménagement de la piste et nous avons fait de bons progrès l’an dernier lors des essais d’hiver. Nous continuerons à travailler pour faire plus de progrès lors des courses. Le tracé est agréable et fluide, avec de nombreux défis à chaque tour. Il est donc crucial de bien configurer la course. C’est une course importante pour mon équipe aussi, car leur siège se trouve à quelques heures, à Granollers, près de Barcelone. Je compte sur beaucoup de soutien et je suis ravi de tout donner ».

Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati), qui affiche ici un très beau palmarès, avec sept victoires et trois podiums supplémentaires, est prêt à lui donner la réplique. Les 12 dernières victoires en Aragón ont toutes été remportées par des Britanniques. Depuis la Course 1 en 2014, les vainqueurs sont Chaz Davies (7 fois), Jonathan Rea (3 fois) et Tom Sykes (2 fois). Ils ont pris la relève de l’Italie, qui avait gagné les quatre premières courses ici avec Marco Melandri et Max Biaggi, avec deux succès chacun.

Côté transalpin, compte tenu de la forme actuelle d’Álvaro Bautista, Ducati voit ici sa première chance d’atteindre le cap des 350 victoires en WorldSBK. Le palmarès de la firme italienne s’élève pour le moment à 347.

Le leader du Championnat du Monde, Álvaro Bautista, est venu avec Chaz Davies et leur équipe Aruba.it Racing – Ducati participer à deux journées d’essais, les 21 et 22 mars, à Alcañiz. Autant dire que les Panigale sont bien réglées. Pour Bautista, « Après la Thaïlande, nous avons eu le temps de nous reposer avant ma course à domicile et je suis impatient de le faire car je veux profiter de ma manche de championnat WSBK avec tous les fans espagnols ».

« Je pense que six victoires consécutives ont contribué à la notoriété des Superbikes en Espagne et je suis heureux car je pense contribuer à la croissance du Championnat, mais cela signifie évidemment que mes attentes sont plus grandes. Même si nous avons fait un test positif ici, Aragón est une nouvelle piste pour cette moto, mais comme toujours, je vais essayer de me concentrer. L’objectif est exactement le même, nous devons travailler pour que la moto soit la plus compétitive possible et nous verrons ensuite ce qui se passera ».

Moriwaki Althea Honda a confirmé que Leon Camier n’aurait pas besoin d’intervention chirurgicale pour son genou blessé. Selon l’Anglais, « Au cours des deux dernières semaines, j’ai suivi beaucoup de kinésithérapie et un entraînement léger. Aragón est un circuit exigeant sur les plans technique et physique, avec une longue ligne droite et de nombreux types de virages et de zones de freinage difficiles. Mais je suis heureux car Aragón est une course à domicile pour moi parce que je vis en Andorre ». Par contre on aura une pensée affective pour Thitipong Warokorn (Kawasaki Thailand Racing Team) qui a eu 6 vertèbres fracturées lors du même accident.

Du côté de Markus Reiterberger (BMW Motorrad WorldSBK) « Je suis heureux que nous soyons de retour en Europe. Aragón est une excellente piste que j’aime beaucoup. C’est certainement un peu plus facile pour moi car j’y ai couru plusieurs fois. L’année dernière, mes temps étaient très rapides en Superstock. Avec mon temps de qualification, j’aurais même été dans le top huit des Superbikes. J’espère que le temps sera beau et qu’il n’y a pas trop de vent. J’espère également que nous pourrons faire un autre pas en avant dans ma préparation afin que je puisse avoir une meilleure sensation de l’avant. Alors un bon week-end est possible. Mon chef d’équipe et toute l’équipe ont analysé de manière approfondie les conclusions de Buriram, et je sais que BMW apportera certaines choses en Espagne. Il est important de bien travailler tout le week-end, de s’améliorer constamment, de donner de bons retours et de travailler ensemble. J’espère que nous pourrons faire partie du top dix et que je pourrai récompenser mon équipe pour leur dur labeur ».

La superpole pour Álvaro Bautista

Trois heures avant la course 1, la grille de départ était déterminée par la superpole que dominait Álvaro Bautista avec un nouveau record en 1’49.049. Sandro Cortese le rejoignait en première ligne à 0.365 et Tom Sykes à 0.508. La deuxième ligne était composée d’Alex Lowes, Michael Ruben Rinaldi et Eugene Laverty. Jonathan Rea devait se contenter du dixième temps.

Bautista invaincu

Le plus rapide au départ était Álvaro Bautista, devant Tom Sykes, Alex Lowes, Sandro Cortese, Chaz Davies et Johnny Rea. Bautista essayait de creuser un léger avantage mais Sykes le suivait au début sans trop de difficulté, puis il se faisait doubler par Alex Lowes et sa Yamaha.

Bautista portait son avantage à plus de deux secondes sur Lowes, Sykes et Rea était déjà revenu en quatrième position après avoir doublé Chaz Davies. Le Champion du Monde en titre remontait progressivement et Bautista faisait le forcing en tête pour ne pas être rejoint par l’Irlandais du Nord.

Rea parvenait à remonter jusqu’à la deuxième position, mais son retard sur Bautista était déjà de 4.6. Une très belle lutte opposait pour cette deuxième position Rea, Davies, Lowes, van der Mark, Laverty, Sykes et Cortese.

Tandis que Bautista portait son avantage à 6.1, Davies s’emparait de la deuxième position devant Rea, Lowes, Laverty, van der Mark, Sykes et Cortese. La bagarre était très intense entre Davies et Rea, juste devant Lowes.

Bautista maintenait un rythme élevé en première position, avec plus de 9 secondes d’avance sur Rea et Davies.

A la mi-course, Ducati occupait les deux premières places avec Bautista devant Davies, tandis que la Kawasaki de Rea précédait les Yamaha de Lowes et van der Mark. Bautista conservait un rythme très régulier en 1’50, étant le seul à rouler sous 1’51.

Les sept pilotes en bagarre derrière lui pour la deuxième place étaient tous en 1’51, comprenant Rea, Lowes, Davies, van der Mark, Laverty, Cortese et Sykes. Leon Haslam était nettement plus loin en neuvième position à 21 secondes, précédant de peu Jordi Torres et Toprak Razgatlioglu.

14 secondes derrière Bautista, la deuxième place était d’une bagarre superbe entre Lowes, Davies et Rea. Le dernier (et unique) vainqueur espagnol en WorldSBK à domicile, a été Ruben Xaus à Valence en 2007.

Si dans les tous derniers tours, Bautista n’était pas menacé avec 15 secondes d’avance, Davies par contre avait fort à faire avec Rea qui le doublait à deux tours du drapeau à damier.

Bautista l’emportait finalement largement, la deuxième marche du podium revenait de peu à Rea devant Davies alors qu’Eugene Laverty chutait sans gravité dans le tout dernier tour ! Lowes terminait quatrième devant Sykes, van der Mark, Cortese et Razgatlioglu.

Classement de la Course 1 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © worldsbk.com, teams et constructeurs

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :