Le pilote espagnol apprécie les différences entre le MotoGP et le Superbike, où il se dit très satisfait d’être, et voit toujours Jonathan Rea comme la référence de la catégorie.

Après une première manche Superbike avec la Honda, Álvaro Bautista prend désormais son mal en patience avant de pouvoir continuer le développement de sa machine. Toutefois, s’il sait que le chemin pour arriver à la victoire sera vraisemblablement plus long qu’avec la Ducati, il se dit satisfait de là où il se trouve actuellement.

Son choix de quitter la marque de Borgo Panigale avait étonné tant leur binôme semblait fonctionner. Avec 11 victoires consécutives en début de saison, ils avaient assommé la concurrence, à commencer par le duo Jonathan Rea/Kawasaki et rien ne semblait pouvoir les arrêter. Leur passage à vide en milieu de saison reste toujours très étonnant, et finalement Ducati et l’Espagnol ont vu leurs chemins se séparer.

« Pour être honnête, je ne m’attendais pas à gagner aussi vite avec la Ducati et ensuite à perdre le titre », a expliqué Bautista au site italien GPOne. « Durant la saison nous avons apporté certaines modifications à la [moto] et nous nous sommes peut-être trompés de voie à suivre. Et puis parfois il arrive que l’on se retrouve dans des situations négatives, comme par exemple les chutes à Laguna Seca où je me suis blessé ou bien on ne connaît pas les tracés. Au final c’est comme ça que ça s’est passé. »

Le numéro 19 avait véritablement impressionné au guidon de la Panigale, mais il avait pour autant été très surpris lors de sa première prise de contact : « La première fois que j’ai essayé la Ducati j’avais l’impression que la V4 n’attaquait pas, comme si quelque chose était cassé (sourire). Au contraire, tout était au point. Le Superbike est différent du MotoGP mais ce n’est pas un problème. Je suis heureux d’être dans cette ambiance, que je considère familiale avec de vrais fans. »

Une ambiance plus familiale, mais avec un duo dominateur malgré tout. Si en MotoGP, Marc Márquez survole le Championnat avec sa Honda depuis plusieurs années, en Superbike l’homme à battre reste évidemment Jonathan Rea sur sa Kawasaki. « Il est certain que [Rea] est une référence », a commenté Bautista. « Il a une moto complète avec la Kawasaki, il a tout sous contrôle et en conséquence il est encore le favori pour 2020. »

Pour autant, l’Espagnol voit des différences entre les deux Champions du monde : « Ils sont différents. Márquez fait partie de ceux qui veulent toujours gagner, c’est son objectif. Johnny, au contraire, sait plus gérer les situations. Marc gagne ou arrive deuxième, il est plus agressif et a plus soif de victoires. »

Désormais lui aussi dans le clan Honda, Bautista pourrait envisager une wildcard en MotoGP, même si un retour définitif n’est pas à l’ordre du jour : « L’objectif premier est le Superbike mais pourquoi pas. Ça serait super de rouler un peu avec la Honda MotoGP en fin d’année. »



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista