Lorsque Bautista est arrivé en WSBK, fraîchement débarqué du MotoGP, il a bouleversé la donne au guidon d’une Ducati Panigale V4 toute neuve. 16 victoires sont tombées dans son escarcelle, mais pour autant, le titre lui a échappé. Il a même quitté Ducati pour une nouvelle aventure Honda, promise pour être prolifique puisque les ambitions du constructeur étaient affichées. Un an plus tard, on est loin du compte et l’Espagnol commence même à grogner …

Avec l’avènement de la nouvelle sportive Honda griffée d’un triple R rageur, on attendait beaucoup de cette implication en WSBK du blason ailé. Alvaro Bautista aussi mais au lieu de jouer aux avant-postes, il n’a vu, l’an passé, l’arrivée qu’à dix des quatorze occasions offertes par une saison placée sous le joug de la crise sanitaire.

Avec 113 points, les pilotes d’usine Honda Alvaro Bautista et Leon Haslam ont terminé le Championnat du monde Superbike 2020 aux 9e et 10e places du classement général. En tant que troisième en Aragon, Bautista a obtenu le premier podium pour la nouvelle Fireblade Triple-R, à Barcelone, il a même eu la chance de gagner. Il y eu aussi des chutes tandis qu’il manque encore quelque chose à la Honda pour être une terreur dans la catégorie.

« J’ai toujours eu plus ou moins le même problème », a expliqué le pilote de 36 ans à Speedweek. « Ma roue avant a souvent glissé, mais la cause venait de l’arrière de la moto. Nous avons besoin de plus d’adhérence sur la roue arrière, en particulier à l’entrée du virage. C’est pourquoi toute la charge de freinage est sur la roue avant. L’équilibre doit être réparti un peu différemment ».

« L’avant de la moto est bon lors du freinage, mais la roue arrière doit aider lors des virages. Cela demande plus de traction. La vitesse de pointe de la moto est assez bonne, mais nous perdons beaucoup de temps en raison du manque de traction. Nous avons eu ce problème depuis le début de la saison, nous devons le résoudre » insiste Bautista qui s’est aussi déclaré au HRC comme disponible pour le projet MotoGP au cas où la situation médicale de Marc Marquez ne s’arrangeait toujours pas en vue de la campagne 2021.

Bautista parle du temps et de l’argent

Cette semaine, Bautista a commencé à s’entraîner sur la moto, en Espagne, il a fait du motocross. Du 20 au 21 janvier, le premier test Superbike aura lieu à Jerez. Il faudra ensuite patienter jusqu’aux 4 et 5 mars pour rouler à nouveau à Portimao. Suivront les essais de Misano, Estoril et en Catalogne. La saison ne débutera que le 1er avril à Assen. Un temps infini qui autorisera les mise au point avant le grand saut.

« Le début plus tardif de la saison signifie que nous pouvons tester plus, c’est mieux pour nous », a déclaré le vice-champion du monde 2019. Mais ce dernier ajoute que si le temps c’est bien, avoir l’argent est aussi nécessaire. Bautista n’hésite donc pas à faire cette remarque au risque de fâcher chez Honda : « nous sommes HRC, j’espère que le budget est un plus petit problème pour nous. Pour nous, la question est plutôt de savoir si nous avons du nouveau matériel. HRC veut gagner, donc ils doivent dépenser de l’argent pour le faire ».

Bautista rappelle à Honda qu'il payer le prix pour gagner en WSBK ...

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista