Alvaro Bautista tient l’actualité des coulisses de la manche du WSBK en cours ce week-end du côté d’Assen. En effet, la rumeur le voit comme l’un des acteurs du marché des transferts avec un retour fracassant chez Ducati qui signifierait une rupture tout aussi retentissante avec Honda. L’Espagnol a commenté ces spéculations, une démarche qui lui permet aussi d’insister sur les problèmes récurrents qu’il rencontre avec sa CBR triple R.

Concernant Bautista, on rappellera que son manager n’est autre qu’un Battistella qui s’occupe aussi du cas de Dovizioso. Ce qui veut dire que chaque option est minutieusement pesée avant une prise de décision qui n’est par le fait jamais rapide. Cependant, cela veut dire aussi qu’il y a des discussions, et pour ce qui est de l’Espagnol, on parle de retrouvailles avec une usine Ducati qui l’avait amené en WSBK en 2019 en même temps que sa Panigale V4R. Des débuts qui avaient impressionné avec une série de victoires qui semblait plier le championnat. Mais on connait la suite…

Bautista est ensuite parti tenter l’aventure Honda, techniquement plus aléatoire mais financièrement bien plus intéressante. L’Espagnol imaginait sans doute que le passage à la nouvelle CBR triple R serait plus facile, mais c’est tout le contraire que vit l’ancien des Grands Prix. Non seulement la moto n’est pas assez rapide mais en plus des problèmes d’électronique touchent la confiance en provoquant des chutes. Par ailleurs, Bautista s’est blessé à l‘entraînement lors de l’intersaison, un événement qui a mis à jour une communication réduite à la portion congrue entre le pilote et son employeur.

Sur sa situation compliquée, Bautista ne cache rien : « nous avons encore beaucoup de travail devant nous, entre autres, nous nous occupons de l’électronique en ce qui concerne la réponse de l’accélérateur », précise-t-il sur Speedweek. « Nous avons progressé par rapport aux courses précédentes et nous devons maintenant commencer à regarder le développement de la puissance à des régimes plus élevés. Parfois, j’ai l’impression que la moto me glisse des mains, précisément parce que la puissance ne peut pas être contrôlée. Le moteur ne délivre pas sa puissance de manière linéaire, il faut compenser cela avec l’électronique. Mécaniquement, on pourrait aussi améliorer des choses en fonction de que l’on a le droit de toucher dans le cadre de la réglementation ».

Bautista

Bautista : “je travaille pour avoir une moto gagnante”

Certes, mais cette rumeur au sujet de Ducati ? Bautista a un contrat de deux ans avec Honda qui expire à la fin de cette saison. « Je parle déjà au HRC. J’ai investi beaucoup de travail dans ce projet et nous essayons constamment de nous améliorer », a déclaré Bautista avec diplomatie. « Ce à quoi je pense en ce moment, c’est de progresser encore, d’aller plus vite, d’avoir de meilleures sensations avec la moto et de devenir compétitif comme je l’étais il y a deux ans. Je ne pense pas trop à l’avenir ».

« Battistella a déjà commencé à parler à Honda et nous négocions le renouvellement » complète-t-il.  « Au cours de ces deux années, j’ai fait un excellent travail avec Honda, collectant de nombreuses références et pour le moment, mon esprit s’est concentré exclusivement sur ce projet pour être le plus rapide ». Il termine : « c’est normal qu’il y ait ces rumeurs, je les ai entendues aussi. A cette époque de la saison c’est une chose logique que l’on parle des transferts des pilotes d’une équipe à l’autre. Mon objectif est de travailler pour avoir une moto gagnante ». Ce que n’est pas encore la Honda.

Bautista



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista