La question est on ne peut plus d’actualité depuis que les Superbike ont pris possession du circuit de Phillip Island pour leurs derniers essais, avant de débuter leurs hostilités. Le même tracé lancera une saison placée sous cette question : Jonathan Rea arrivera-t-il à prendre un cinquième titre mondial qui serait un record. L’Irlandais du Nord battrait ainsi un certain Carl Fogarty. Qui s’est penché sur le sujet. Et qui espère fort en un Alvaro Bautista pour ne pas se voir doubler par l’officiel Kawasaki.  

Le quadruple champion du monde de Superbike, Carl Fogarty, a apporté à Ducati de nombreux succès dans le championnat du monde de Superbike. Il ne lui a pas échappé que, depuis 2015, la discipline est dominée par Jonathan Rea et que, depuis 2011, c’est Kawasaki qui est en haut du tableau. Ducati n’arrive pas à terrasser le Ninja. Mais cette année, la firme de Borgo Panigale repart d’une feuille blanche.

Pour briser la domination de l’usine d’Akashi, Ducati a ainsi rompu avec la tradition des motos V2. Et Álvaro Bautista a été embauché, un pilote venu du MotoGP qui connaît déjà le moteur V4 du nouveau missile italien.

Un duo qui, selon Fogarty, sera en mesure de briser l’hégémonie verte : « la moto V4 est excitante pour Ducati. Tout le monde est impatient de défier Kawasaki et Jonathan Rea sur la moto », a déclaré Foggy sur Speedweek. « Et Bautista est le seul à pouvoir contester le titre de Jonathan. Il est plus fort que Chaz Davies ! Je ne sais pas si Alvaro est assez fort pour remporter le championnat, mais je sais qu’il est plus fort que Chaz ».

Lors des essais à Jerez en novembre 2018, Bautista a réalisé des temps de tours immédiatement plus rapides que le deuxième pilote d’usine, Chaz Davies. Et il a pris un avantage de près d’une demi-seconde sur Rea après le premier galop d’essais à Phillip Island…



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team