Avec le bonheur retrouvé de Maverick Viñales au guidon d’une Aprilia, avec laquelle il va relancer sa carrière de pilote MotoGP dès le week-end prochain en Aragon, peut-être que les tensions entre la famille Viñales et Yamaha se sont apaisées. En effet, dans l’équipe de SuperSport300 du père Angel, on peut voir à Magny-Cours que les R3 frappées des diapasons sont en fonction. Pourtant, le divorce avait été annoncée…

On se souviendra de la sortie du père de Maverick Viñales au terme d’un Grand Prix de Styrie de MotoGP où le fils prodigue avait connu la dernière grande déception avec sa M1. Avant que la mise à pied soit prononcée, le prénommé Angel avait ainsi donné le ton de la rupture qui a effectivement suivi : « assez, c’est honteux de faire ça à un pilote ». Insinuant que, peut-être, ce n’était pas un échec de course normal ou une erreur humaine qui a fait arrêter la moto de son fils quelques instants avant le feu vert. « Le silence est fini ! C’est honteux ! Faire ces choses au pilote parce qu’il s’en va ».

Dans la foulée, le même Angel annonçait que son team en WSS300 ne tolérerait plus la présence de Yamaha R3. Et qu’un autre constructeur était recherché. Mais il faut croire qu’il n’a pas été trouvé. Sur la piste de Magny-Cours, l’équipe espagnole était toujours avec ses machines d’Iwata.

Viñales

Maverick Viñales



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales