Hier, lors de la première journée de tests sur le circuit de Catalunya-Barcelona, c’est un assez inattendu Loris Baz qui est venu non seulement porter haut le flambeau de Yamaha mais également se mêler au duel espéré entre Scott Redding, le plus rapide du jour, et Jonathan Rea, pour le moment inamovible leader de la catégorie.

Concluant ce premier tir à seulement 7 centièmes du pilote Kawasaki, alors que les représentants officiels d’Iwata devaient se contenter des 9e, 13e, 14e et 15e positions, le Français a rappelé à ceux qui auraient tendance à l’oublier qu’il est particulièrement rapide au guidon d’une bonne machine, ce qui est visiblement le cas de la R1 2020. Un rappel peut-être pas complètement inutile, au moment où la machine de Michael van der Mark cherche d’ors et déjà un pilote pour 2021…

Loris Baz a confié ses premières impressions au micro du site officiel WSBK.com : « c’était bon d’être de retour avec sa deuxième famille pour piloter la R1 après une période aussi longue, mais honnêtement, je me suis directement senti bien. C’était comme si nous avions piloté hier, donc c’était cool. De plus, j’étais excité comme un enfant car j’ai essayé la nouvelle moto lors du troisième et quatrième run, avec le moteur 2020 et les spécifications complètes 2020 que je n’avais pas eu la chance d’essayer. C’est cool d’avoir pu commencer à travailler avec cette moto même s’il faudra un peu de temps pour s’y habituer. Nous avons travaillé suivant le plan fixé et nous devons encore améliorer notre rythme avec les pneus de course, mais nous avons été rapides avec les pneus tendres. C’est bien parce que d’habitude nous sommes toujours rapides avec les pneus de course et nous peinons avec les tendres, donc je pense que nous avons beaucoup progressé avec ces derniers. J’ai essayé de trouver de l’adhérence car c’est la clef ici, et je pense tout le monde dira la même chose. On va avoir une saison courte, principalement en Espagne et au Portugal avec des températures très élevées, donc je pense que la clé est d’essayer de préserver autant que possible les pneumatiques et d’avoir la moto la plus régulière possible. On travaille donc pour cela en essayant de préserver le pneu arrière tout en ayant une bonne adhérence à l’arrière. Je me souviens que même en GP, c’est ici un des circuits les plus durs pour les pneus, donc nous sommes vraiment concentrés là-dessus et nous continuerons dans cette direction demain. On a fait plus de 100 tours aujourd’hui et on va donc continuer demain, donc c’est cool mais j’ai besoin d’une bonne nuit de sommeil. »

Crédit photo : WSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz