Si, en WSBK, Loris Baz est dans les petits papiers de Yamaha, constructeur avec lequel le Français réfléchit sur son projet 2021 dans la catégorie, chez Kawasaki, on en pince pour son compatriote Lucas Mahias. Ce dernier a apporté un titre mondial à l’usine d’Iwata, et c’était celui du Supersport en 2017. Le week-end passé, sous la pluie de Magny-Cours, il a profité du premier faux pas de Locatelli sur sa R6 pour tirer les marrons du feu et récolter une victoire pour la Ninja. Cela méritait bien une récompense et la voici : une montée en WSBK pour une ZX-10R qui connaît bien Jonathan Rea !

Lucas Mahias avait deux rêves : celui d’un titre de Champion du Monde, ce qu’il a réalisé en 2017. Et une montée en WSBK. Un objectif qui sera atteint en 2021 puisque son actuel team Pucetti l’a désigné comme successeur de Xavi Fores la saison prochaine.

Depuis 2017, Puccetti évolue dans la catégorie WorldSBK et ne cesse de se développer. En 2018, ils ont accueilli Toprak Razgatlioglu qui leur a offert un premier podium à Donington Park (Course 2). En 2019, le Turc a remporté sa première victoire et celle de l’équipe en partant de la 16e place sur la grille lors de la Course 1 puis lors de la Course Tissot-Superpole à Magny-Cours. Meilleure équipe indépendante en 2019, l’équipe a poursuivi en WorldSBK en 2020 avec Xavi Forés. La saison a jusqu’ici été difficile avec seulement deux Tops 10, mais avec l’arrivée de Mahias, on peut espérer qu’ils retrouveront le chemin des podiums en 2021.

Au sujet de son défi pour 2021, Mahias s’est dit très heureux : « c’est la plus belle nouvelle pour moi, je suis vraiment heureux, c’est le moment le plus agréable de ma carrière. Quand je suis arrivé en Championnat du Monde, j’avais un rêve : gagner en Supersport et en 2017, je l’ai réalisé. J’ai essayé de gagner à nouveau, et c’était un peu difficile. Aujourd’hui, dans ma tête, mon deuxième rêve est de faire de même en Superbike ».

Et le rêve est devenu réalité…

« Quand j’ai intégré Puccetti Kawasaki, je me suis dit que, peut-être, avec leur présence dans la catégorie, si je parvenais à rouler vite en Supersport, je pourrais rejoindre le Superbike à l’avenir. C’est le début d’une nouvelle aventure avec beaucoup de travail, mais je suis prêt à relever ce défi. Pour le moment, je n’ai pas d’autre objectif que de progresser pas à pas ».

De son côté, Manuel Puccetti se dit également ravi de cette perspective : « c’est bien que Lucas ait cru en nous en WorldSSP il y a trois ans. Nous avons fait de notre mieux pour lui cette année après six mois d’interruption en raison de la situation compliquée. L’année passée, il a enregistré six podiums et deux victoires et cette saison, il a figuré parmi les deux ou trois premiers de chaque séance. Nous croyons en lui et nous ferons de notre mieux pour l’aider à grandir en WorldSBK. Bien sûr, nous ne nous attendons pas à ce qu’il gagne immédiatement, il est important de lui donner du temps et de lui permettre de progresser ». En tout cas, il a une des meilleures armes pour connaître de grandes joies !



Tous les articles sur les Pilotes : Lucas Mahias