Loris Baz n’a pas fait le voyage des Etats-Unis vers l’Europe pour rien puisque la rumeur du paddock WSBK veut que le Français soit au centre de négociations en vue de la saison 2022. En arrivant dans le box du team indépendant Go Eleven qui fait partie de la famille Ducati, Loris clamait à qui voulait l‘entendre que ses plans pour l’an prochain était pratiquement acquis pour une nouvelle aventure américaine. Puis il a convaincu à Jerez et surtout impressionné à Portimao avec ses trois podiums, même si un lui a été enlevé. Depuis le téléphone du manager Eric Mahé sonne…

Il y a un an, Loris Baz cherchait une solution pour rester en mondial Superbike, et 12 mois après, c’est le WSBK qui semble tout tenter pour pouvoir le retrouver. En deux meetings et six courses, le Français s’est rappelé au bon souvenir de tout le monde au point que l’intérêt va maintenant au-delà de la marque Ducati.

Ainsi, selon GPOne, une proposition a été formulée de la part de BMW pour le placer au sein de l’équipe satellite Bonovo. Une opportunité récemment écartée par Tom Sykes qui met donc un terme à sa collaboration avec le blason bavarois après trois ans de contribution au projet S1000RR auquel il faut à présent ajouter un M.

Loris Baz

Loris Baz : Ducati, BMW voire même Yamaha ? 

Mais ce n’est pas tout. Il n’a échappé à personne que Loris Baz allait rouler en Endurance sur une Yamaha, marque sur laquelle lorgne le team Go Eleven pour laquelle le tricolore vient de courir, et qui reverrait ses ambitions en sortant du giron Ducati. Une dernière marque qui va devoir apparemment faire des contre-propositions si elle veut garder son pilote destiné au MotoAmerica

Loris Baz



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz