La domination de Kawasaki aura décidément été mise à mal ce weekend à Misano. Le constructeur japonais et son pilote numéro 1 Jonathan Rea se sont en effet montrés incapables de jouer la victoire, laissant à Toprak Razgatlioglu et Michael Ruben Rinaldi le soin de ravir les lauriers. Ce qui n’est pas sans conséquences au classement…

Les Cassandre en seront pour leurs frais : Le championnat du monde Superbike s’annonce bien plus disputé que prévu cette saison ! En effet, si Kawasaki avait réussi lors des deux premières manches à tenir le haut du pavé en décrochant quatre victoires sur six possibles (toujours par l’intermédiaire de Jonathan Rea), creusant ainsi un premier écart notable au général, les Ninjas auront en revanche été bien plus en difficulté ce weekend sur la côte de l’Adriatique.

Seul pain blanc pour le constructeur japonais : la satisfaction d’une nouvelle Superpole et d’un nouveau record chronométrique, signé samedi par Rea. Mais cela ne donne pas de points, et c’est bien lors des trois courses courues sur le circuit Marco Simoncelli que le bât a blessé.

La renaissance de Rinaldi

Michael Ruben Rinaldi, déjà diablement véloce lors des essais libres, a fini de mettre tout le monde d’accord dès la Course 1, menée de main de maître, avant de remettre ça lors de la Course Superpole. Un vrai bol d’air pour l’Italien, déchaîné sur ses terres, et qui avait connu jusque-là un piteux début de championnat avec seulement 25 unités inscrites.

 

 

Mais grâce à sa performance à domicile, l’Italien a plus que triplé son total, qui culmine à présent à 82 sésames. Conséquence directe : il remonte de la dixième à la cinquième place. Sans compter l’effet que cela doit avoir sur la confiance que d’enclencher une telle dynamique, nul doute qu’il faudra garder un œil sur le numéro 21 lors de la prochaine manche.

Razgatlioglu menace Rea au classement

Si Rinaldi est enfin parvenu à lancer sa saison, la véritable menace pour Rea vient pour l’instant davantage de Toprak Razgatlioglu. Le pilote turc est certes discret, mais il n’en finit pas moins constamment sur le podium. Et c’est lors de la Course 2 disputée cette après-midi qu’il a enfin réussi à gravir la plus haute marche, soignant ainsi son bilan comptable du weekend. Déjà deuxième à l’approche de cette troisième manche, mais relégué à 35 points de Rea, “Razga” revient ainsi à portée de fusil du Nord-Irlandais, à 20 points précisément, soit moins d’une victoire.

 

Derrière les deux leaders, c’est le statu quo qui prévaut, Scott Redding qui conserve sa troisième place après un weekend où il s’est montré transparent, au même titre qu’Alex Lowes, exempt d’erreurs mais pas flamboyant non plus. Rinaldi cinquième comme on l’a dit, suivent ensuite Garrett Gerloff, Michael van der Mark et Tom Sykes, qui consolident leurs positions déjà acquises avant le weekend.

Un weekend à oublier pour Davies

Celui qui a perdu gros en revanche est très certainement Chaz Davies. Le pilote du team Go Eleven a connu un véritable enfer en Italie, avec trois abandons pour autant de courses dont un, le dernier, sur panne mécanique. Le Britannique chute ainsi du cinquième au neuvième rang au championnat, devant Andrea Locatelli.

Álvaro Bautista demeure lui en 11e position, devant Axel Bassani, auteur de très bonnes performances ce weekend, et qui gravit un échelon, se retrouvant 12e devant Lucas Mahias. Le Français a réalisé un weekend solide avec deux 11e places là où ça comptait le plus, à savoir tout sauf la Course Superpole, lors de laquelle il a d’ailleurs abandonné. Résultat des courses : Le Montois monte de deux crans au classement et se retrouve désormais aux portes du top 10.

 

Ducati nouveau leader chez les constructeurs

Du côté du championnat des constructeurs, on ne peut bien évidemment que signaler la prise de pouvoir de Ducati qui, après s’être présentée vendredi avec 14 points de débours sur Kawasaki, en affiche maintenant quatre d’avance. Il faut aussi souligner la progression de Yamaha, qui a ni plus ni moins divisé par deux son retard sur sa rivale nippone, l’écart entre les deux entités passant de 32 à 17 points.

Enfin, on notera qu’en catégorie Supersport l’identité du classement des pilotes a également changée. Exit donc Steven Odendaal aux manettes, et place à Dominique Aegerter, qui a réalisé un carton plein avec deux victoires ce weekend, présentant dorénavant 17 points d’avance sur son adversaire sud-africain. Avec trois victoires chacun, il fait peu de doutes que nous tenons là les deux principaux prétendants au titre cette saison.

Confirmation ou infirmation lors de la prochaine manche, qui doit se tenir dans trois semaines sur le circuit de Donington, en Angleterre.

 

Classement – Championnat des pilotes :

Classement – Championnat des constructeurs :

Classement – Championnat des équipes :

Crédit classement et photos : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea, Toprak Razgatlioglu