La finale de la saison 2021 du Superbike a marqué également le terme de l’association entre le pilote anglais et le constructeur italien. Les deux parties, qui se séparent en très bons termes, ont ainsi soldé leur relation par deux derniers podiums après avoir ferraillé pour la victoire lors de chaque épreuve disputée en Indonésie.

Sa dernière manche pour le compte de Ducati aura été à la hauteur de son engagement tout au long de ses deux premières saisons en Superbike : Scott Redding a tout donné lors des deux courses disputées en Indonésie le weekend dernier pour quitter l’équipe italienne sur une bonne note, avant de rejoindre les rangs de BMW l’an prochain. Certes, le pilote anglais n’a pas réussi à s’imposer à Mandalika, mais il s’est tout de même battu pour la victoire lors des deux épreuves, terminant troisième de la première, et deuxième de la seconde.

Interrogé après coup sur le déroulé de la dernière course, écourtée en raison des conditions météo, Redding n’a pas caché avoir tout donné pour tenter d’offrir un dernier triomphe au constructeur de Borgo Panigale, malheureusement sans succès : « La victoire n’a certes pas été au bout du chemin, mais nous avons fait tout ce que nous pouvions », a-t-il ainsi déclaré au micro du site officiel du Superbike. « Nous avons attaqué à chaque tour, et je dois dire que ce fut une course plutôt amusante dans le sens où je n’avais rien à gagner et rien à perdre. Tout le monde a pu se donner à 100%. Je dois dire que Jonathan [Rea] a été l’auteur d’une manœuvre assez musclée sur moi dans le dernier tour, et j’ai donc essayé de répliquer dans le dernier virage mais il a fermé la porte. »

Redding loin de s’être montré décati chez Ducati

Même s’il ne s’est battu pour la victoire que par intermittence, entretenant tout de même jusqu’en fin de saison l’espoir d’un titre avec les troupes italiennes, le bilan du passage de Redding à Borgo Panigale se veut flatteur avec 12 succès sur l’ensemble de ses deux premières saisons passées en Superbike, ainsi que deux Superpoles et 37 podiums sur un total de 61 courses disputées. Sans compter son statut de vice-Champion du monde et le titre obtenu chez les équipes l’an passé. « Ce fut une bonne année, et c’est bien de la finir sur deux podiums ici », a-t-il confirmé, avant d’ajouter, pas rancunier : « Je tenais vraiment à aller chercher la victoire pour l’équipe, mais on ne peut pas toujours l’emporter, et au moins j’ai pu montrer mon état d’esprit de combattant en le lâchant rien jusqu’au bout. »

L’heure est donc maintenant à la séparation entre l’ancien pilote MotoGP et Ducati, même si le numéro 45 peine encore à réaliser : « C’est assez émouvant [la fin de sa relation avec Ducati], mais pour tout vous dire ce ne l’est pas autant que si on était en Europe. Là, nous sommes encore tous ensemble et je n’ai pas encore pris conscience que nos chemins vont se séparer car nous sommes dans les faits encore tous ensemble. »

« Ce fut une aventure fantastique, ils ont été derrière moi à 110%. L’idée a toujours été de remporter pas mal de victoires, et ce fut le cas, sans compter tous les podiums mais aussi les moments plus difficiles… Mais dans tous les cas ils ont toujours été derrière moi. C’est une grande famille, avec une belle brochette de gars formidables, de l’ingénieur en chef au mécanicien, le team manager, l’attaché de presse, etc. J’ai vraiment senti le soutien de toutes ces personnes et j’ai vraiment été très à l’aise au sein de l’équipe. Je les respecte énormément. »

Une nouvelle aventure chez BMW

L’an prochain, Redding évoluera donc sous de nouvelles couleurs, chez BMW, où il fera équipe avec Michael van der Mark, lui aussi présent sur le podium de la toute dernière course de l’année. Interrogé sur son programme avec le constructeur allemand dans les prochaines semaines, l’Anglais s’est montré taiseux, se contentant d’expliquer qu’il aimerait bien tester sa nouvelle moto avant d’achever l’année 2021, histoire de se rassurer et d’établir un premier contact avec la marque de Munich.

« J’aimerais bien essayer la moto assez rapidement, et ne pas m’engager dans l’intersaison sans avoir une idée précise de ce qui m’attend », a-t-il ainsi expliqué. « J’aimerais donc faire quelques tours avec ma nouvelle machine, ce qui pourrait me donner une première idée de ce dont nous avons besoin. Ensuite, il sera l’heure de prendre un peu de repos, pendant un ou deux mois, avant de se remettre au travail pour la nouvelle saison. Mon objectif est toujours de me battre pour gagner, ce n’est pas parce que je change de constructeur que je vais me relâcher. Nous voulons nous battre pour le podium et gagner des courses, c’est mon but et ma vision, et nous allons travailler dur en ce sens. Je sais bien que cela ne sera pas facile. »

Redding bien décidé à croiser encore le fer avec Razgatlıoğlu à l’avenir

Outre la question du niveau de compétitivité de la future BMW, Redding trouvera à coup sûr de nouveau sur sa route Jonathan Rea et Toprak Razgatlıoğlu pour lui contester la victoire. Après une saison marquée par de nombreuses batailles en piste avec ce dernier, parfois très rugueuses comme ce fut le cas lors de la Course 1 à Most, en République tchèque au mois d’août, l’ancien pilote MotoGP, beau joueur, a tenu à rendre hommage à son rival turc : « Je tiens à féliciter Toprak pour son titre. Réussir cela, c’est incroyable, et j’aimerais bien être à sa place. Il a très bien piloté tout au long de l’année et a été très fort peu importe les conditions. Il a toujours été dans le coup, ainsi que Yamaha qui a fait du très bon boulot en lui fournissant le package adéquat. Nous nous sommes battus quasiment sur toutes les courses avec Toprak et Jonathan, j’ai donc un grand respect pour lui, je le félicite et j’espère bien qu’on se battra encore ensemble à l’avenir. »

Razgatlıoğlu est prévenu : Il faudra encore compter sur Redding l’an prochain dans la course à la victoire, si ce n’est au titre.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Scott Redding