Le leader du championnat Superbike, Toprak Razgatlıoğlu (Pata Yamaha avec Brixx WorldSBK), et son très coriace adversaire Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team), ont entamé un tango au classement mondial, bien avant l’Argentine qui les accueillera ce week-end pour poursuivre leur affrontement.

Le Circuito San Juan Villicum à San Juan, long de 4,276 km au pied de la cordillère des Andes, verra donc les deux prétendants au titre se retrouver, chacun tentant de conserver ou prendre le dessus avant la manche finale en Indonésie.

Le rythme sera-t-il endiablé et les pas de danse vraiment maîtrisés au son du bandonéon ?

Il y a une chance mathématique que Toprak Razgatlıoğlu puisse atteindre une avance insurmontable pour s’emparer du Championnat du monde FIM Superbike à San Juan (minimum 62 points à la fin du week-end, pour une avance actuelle de 24 points sur Jonathan Rea), mais il y a aussi toutes les chances que le tango de la saison se poursuive jusqu’à la dernière manche en Indonésie, les deux protagonistes se rendant coup pour coup à chaque course.

En attendant de savoir qui mènera la danse, les deux protagonistes ont précisé leur carnet de bal…

Toprak Razgatlıoğlu: ” J’aime le circuit de San Juan, et j’y ai déjà fait quelques podiums, mais nous verrons bien. Comme je dis toujours, je suis uniquement concentré sur la lutte pour la victoire dans la prochaine course, et le championnat change encore chaque week-end ! L’équipe travaille dur pour me donner une bonne moto à chaque fois, et à chaque course, à chaque session, nous nous améliorons. Nous allons travailler vendredi pour trouver les meilleurs réglages pour la course avec une simulation de course lors des essais libres, et ensuite nous verrons.”

Jonathan Rea : “Je suis très excité par le potentiel de l’Argentine. Villicum est un circuit que j’ai apprécié dans le passé. Il est relativement nouveau dans le calendrier WorldSBK, mais je pense que j’y ai gagné quatre des cinq courses. J’aime le tracé de la piste, il est assez bizarre. Il semblait impossible de faire des courses outremer cette année, alors le mérite en revient au gouvernement de San Juan, à Dorna et à tout le monde pour avoir fait en sorte que cela se produise. Et à toutes les équipes aussi, parce qu’il est vraiment difficile de planifier un déplacement au long cours avec toutes les restrictions, mais nous y allons. J’ai hâte d’y être. Après m’être senti vraiment bien et fort sur la moto au Portugal, c’est bien d’aller en Argentine maintenant, et j’espère garder cette confiance. Bien sûr, il est temps de penser au championnat. Nous devons garder cela à l’esprit, travailler dur et essayer de réduire le déficit en points. L’objectif est de repartir d’Argentine avec un déficit moins important au championnat, pour se battre jusqu’à la dernière manche.”

Première course samedi à 20 heures, heure française.

 

 

 




Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea, Toprak Razgatlioglu