TK Dischi Freno, comme son nom l’indique, est une société italienne qui fabrique des disques de frein, mais aussi des pignons de sortie de boîte de vitesses et des couronnes.

Depuis une petite décennie, elle a travaillé, ou travaille encore, pour fournir ses disques “percés” en oblique à des teams en Moto3, Moto2 et WSBK, tels par exemple Sky Racing Team VR46, QMMF, Speed Up, Red Bull KTM Ajo (lors des titres de champion du monde en Moto2 avec Johann Zarco et champion du monde en Moto3 avec Brad Binder), Leopard Racing, Forward Racing, Gresini, Italtrans et Barni Racing Team.

C’est pour ce dernier, et plus particulièrement pour la Ducati Panigale V4R de Tito Rabat, que la firme de Cislago, dans la province de Varèse, a étudié des éléments aérodynamiques en carbone qui viennent se loger au centre des disques de frein.

Son but déclaré est d’éliminer au maximum les turbulences qui viennent perturber le flux d’air en charge de refroidir les étriers, les disques eux-mêmes et le radiateur.

Pietro Mariani : « C’est une solution adoptée par de nombreuses équipes de Moto2, et elle s’est avérée très efficace. En plus de garantir un meilleur écoulement aérodynamique et moins de vibrations, les caches permettent au radiateur à eau de mieux “respirer”. Ils protègent également le volant disque de vitesse de roue et les capteurs correspondants, ce qui présente également des avantages en termes d’acquisition de données ».

On le voit, rien de vraiment révolutionnaire et Ducati Corse a déjà essayé des solutions similaires en MotoGP, mais ce sont parfois les petits détails qui, cumulés, peuvent faire une différence…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat