Le WSBK prépare sa saison 2021 qui se lancera à Assen en avril. Ce qui veut dire quasiment un mois après le début des hostilités en MotoGP, alors que dans le monde d’avant, c’est la discipline basée sur les sportives de série qui ouvrait le bal des championnats de vitesse. Les forces en présence y semblent cette année plus équilibrées que jamais. L’ancien double Champion du Monde avec Honda et Ducati qu’est James Toseland pronostique une campagne indécise avec le phénomène constaté en Grand Prix l’an passé : la multiplication du nombre des vainqueurs …

Avant Jonathan Rea, il y a eu Carl Fogarty et James Toseland comme sujets de sa gracieuse majesté à être couronné en WSBK. Ce dernier connait donc la musique et d’autant plus qu’il s’est reconverti comme leader d’un groupe de rock. La chanson qu’il nous donne à propos de son pronostic sur les forces en présence de sa discipline de prédilection semble vouloir nous assurer d’une saison au rythme endiablé.

« Quoi qu’il arrive, ça devrait être un combat intéressant avec un bon duel psychologique entre Jonathan Rea et Scott Redding, en particulier dans les premières courses de la nouvelle saison », a déclaré James Toseland dans une interview sur WorldSBK.com. Âgé de 40 ans, titré à deux reprises en 2004 avec l’équipe d’usine Ducati, et en 2007 avec Ten Kate-Honda, l’Anglais reconnait néanmoins qu’il faudra s’employer pour éviter un septième titre de l’officiel Kawasaki Jonathan Rea. « Les adversaires ont besoin de constance pour vaincre Johnny car sa régularité est incroyablement forte » dit-il.

Toseland voit Honda retrouver la victoire

Il désigne tout de même les rivaux potentiels : « avec Toprak, nous avons un garçon très, très rapide, mais je ne suis pas sûr que la Yamaha soit assez forte sur toutes les pistes », a déclaré le musicien à succès, et a ajouté : « ensuite, il y a Scott Redding, mais il est sur sa deuxième saison en WSBK, et on ne sait pas quelle sera sa rapidité sur les pistes qu’il ne connaît pas encore. Une seule chose est sûre, la lutte pour le titre sera plus serrée ».

En plus de Kawasaki, Yamaha et Ducati, Toseland nomme une autre équipe d’usine avec Honda. Bien que l’Anglais souligne que l’équipe avec Alvaro Bautista et Leon Haslam a encore du travail à faire, il estime qu’il y aura des surprises : « Honda va gagner une course parce que la moto est très rapide, mais avec le composé de pneu plus dur, ils doivent trouver beaucoup plus d’adhérence pour faire un grand pas. Gerloff pourrait aussi être bon pour une surprise après la bonne fin de la saison 2020, je suis convaincu que nous pourrions voir jusqu’à dix vainqueurs et Johnny appréciera à nouveau ce défi », conclut Toseland.

Toseland est passé du guidon au micro ...

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea