Ce Grand Prix de Catalogne aura été marqué par le dramatique et fatal accident de Luis Salom qui a perdu la vie dans un virage du tracé de Montmélo, lors de la seconde séance d’essais libres du Moto2. Un événement qui a donné lieu à plusieurs manifestations de compassion et de solidarité de la part des pilotes qui portaient le deuil de leur collègue disparu. Des gestes forts. Non, pas ceux de la réconciliation entre Rossi et Márquez.

Et pourtant, ce sont ces effusions-là qui ont retenu d’abord l’attention au terme d’un Grand Prix de Catalogne remporté pour la dixième fois dans sa carrière par Valentino Rossi. Un Doctor enclin ensuite à mettre un bémol, si ce n’est même un terme, à son conflit ouvert avec Marc Márquez depuis le Grand Prix de Malaisie 2015.

Pendant ce temps, le reste du plateau gardait Luis Salom en tête. Le geste le plus fort est peut-être venu d’un Pol Espargaró qui est allé se recueillir lors de son tour d’honneur sur les lieux exacts où s’est déroulé le drame. Il était bien seul. Mais chacun vit sa douleur comme il l’entend et tout le monde, dans ce cas-là, mérite le respect.

Tous les articles sur : Pol Espargaro