En France, les efforts incessants de Claude Michy (organisateur du Grand Prix), de la FFM, des autorités locales, et les exploits d’un Johann Zarco bien reportés par la presse, ont permis de continuer à faire progresser le nombre de spectateurs présents durant les trois jours que constitue un Grand Prix.

En revanche, l’Allemagne a connu cette année une véritable désaffection en recevant presque 25 % de spectateurs de moins que l’année dernière.

C’est énorme, mais qu’elles qu’en soient les raisons, un contrat signé jusqu’en 2021 garantit le maintien de l’épreuve au calendrier, contrairement à son homologue de la Formule 1.

Les fans allemands auront donc seulement raté la seconde place de Jonas Folger à domicile et pourront se rattraper l’année prochaine…

Le week-end dernier, une situation météorologique exceptionnellement favorable n’a pas suffi à faire venir en nombre les spectateurs à Silverstone.

Là encore, comme en Allemagne, la perte est très conséquente et la situation un peu plus compliquée qu’outre-Rhin, puisque le projet du circuit de Galles qui devait à terme recevoir le #BritishGP, vient d’être définitivement enterré.

Mais dans ce véritable berceau de la compétition moderne qu’est aujourd’hui la Grande-Bretagne, on trouve toujours une solution…

Globalement, la fréquentation des Grands Prix est relativement stable mais, avec la blessure de Valentino Rossi survenue hier, les chiffres pourraient connaître une courbe descendante, au moins jusqu’à son retour !

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :