La rumeur le disait sur la sellette et Stefan Bradl lorgnait sur son guidon. On l’annonçait même potentiellement en Superbike sur une Ducati officielle. Mais si Loris Baz devrait bien avoir une machine de Borgo Panigale en 2017, ce sera toujours une Desmosedici, et encore chez Avintia. 

Le brouillard se dissipe peu à peu pour notre Loris Baz national dégageant ainsi son horizon 2017. Après un moment de doute exacerbé par une absence pour cause de blessure et un Stefan Bradl à la recherche d’un nouveau refuge, le Français s’est rassuré. D’après Crash.net citant des sources chez Avintia, son maintien comme équipier de Barberá l’an prochain est en principe acquis. Reste à régler certains détails.

Et d’abord celui tout de même essentiel de la signature. A priori, rien ne permet de l’affirmer. De même, il y a la question de savoir sur quelle Desmosedici le tricolore va pouvoir évoluer. Entre la GP15 et la GP16, le choix reste à déterminer, mais on oublierait à coup sûr la GP14.2.

Les conclusions devraient être données autour du Grand Prix d’Autriche. Soit aux environs du 15 août.

On rappellera que Loris a débuté en MotoGP en 2015 avec le team Forward Racing et une Yamaha Open. Il compte à ce jour 24 départs dans la catégorie reine. Son meilleur résultat en course a été acquis l’an passé avec une quatrième place au Grand Prix de San Marin. Il a participé à deux occasions cette saison à la Q.1 pour décrocher la position de douzième sur la grille de départ. Il est actuellement 21ème du championnat avec huit points.

Avec ce maintien, le plateau 2017 du MotoGP se composera de deux pilotes Français. Loris Baz, donc, mais aussi Johann Zarco qui officiera chez les compatriotes de Tech3 Yamaha.

Tous les articles sur : Loris Baz