C’est une nouvelle qui nous serait promise pour ce week-end à Austin et elle devrait faire grand bruit. Car elle n’irait pas dans le sens voulu par la rumeur. Il s’agit des prochaines motos d’un team Marc VDS Racing qui a son budget assuré jusqu’en 2021. Actuellement, la structure est un satellite de Honda et cela fait trois ans que ça dure. A la grande frustration d’un Michaël Bartholemy, patron sur le terrain des intérêts belges évalués comme insuffisamment considérés par le HRC. Il est donc temps d’aller voir ailleurs…

Et avec la décision de Tech3 d’en finir avec 20 ans de fidélité avec Yamaha à la fin de cette saison, c’est évidemment vers la marque au diapason que les regards se sont tournés pour la suite de l’aventure Marc VDS. Seulement voilà, le team manager veut une machine officielle afin de garder auprès de lui son premier pilote désigné, Franco Morbidelli.

Le genre d’exigence à laquelle Iwata n’a jamais accédé pour Tech3. Marc VDS aurait-il plus de succès ? Apparemment non. Car selon Speedweek, ce seront deux Suzuki qui arboreront les couleurs du brasseur belge pour les trois futures saisons.

L’annonce est même attendue pour Austin, ce week-end. La source s’appuie sur le fait que le chef mécanicien de Morbidelli, Diego Gubellini, a déjà commencé le travail de découverte des secrets de la GSX-RR pour bien la cerner et l’exploiter. Il a même été accompagné dans l’entreprise par Gilles Bigot qui officie aux côtés de Tom Lüthi.

Si cela se vérifiait, ça nous laisserait Yamaha une fois encore le bec dans l’eau et contraint de prendre langue avec le team Angel Nieto ou encore avec un Gresini fatigué de son parcours avec Aprilia. Ceci si l’on tient pour acquis qu’Avintia reste fidèle à Ducati, comme son patron l’a annoncé…