La gestion des pilotes au sein du team Aprilia relève du grand mystère à moins qu’elle ne repose que sur la simple et aléatoire technique du doigt mouillé. Pour son aventure en MotoGP, la firme de Noale peut compter sur sa base Aleix Espargaró tandis qu’après bien des tergiversations, Scott Redding jouera les équipiers en 2018. Ceci en lieu et place d’un Sam Lowes officiellement rangé parmi les erreurs de casting. Pour autant, la sérénité n’est pas garantie…

Chez Aprilia, être pilote, c’est vivre avec l’idée de la flexibilité de l’emploi. Ou de sa précarité, c’est selon. L’an passé, Stefan Bradl et Álvaro Bautista étaient sur la brèche, avant d’être invités à aller voir ailleurs, et laisser la place à Aleix Espargaró et Sam Lowes. Au vu des difficultés de ce dernier, on a tenté chez le constructeur une opération séduction auprès de Danilo Petrucci, qui a échoué. On est alors revenu auprès de Bautista qui a décliné à son tour. Mais c’est tout de même chez Ducati qu’on a fait son marché, en prenant celui qui était assuré de se retrouver sans rien en 2018 : Scott Redding.

Fin de l’histoire ? Voire ! Lors des tests à venir de Misano, Romano Albesiano, patron des sports, évaluera sur la RS-GP son pilote en Superbike Lorenzo Savadori. L’Italien est talentueux, il a 24 ans, et c’est un pur produit de la RSV4 avec laquelle il est devenu Champion Européen de Superstock. Il roule depuis deux ans en Superbike en représentant Aprilia au sein des teams sous-traitants son effort dans la catégorie. IodaRacing l’an passé et le team Milwaukee actuellement.

Savadori est quatorzième dans son championnat, soit quatre places derrière son équipier au même statut qu’est Eugène Laverty. Un pilote qui a de l’expérience en MotoGP et auquel Aprilia n’a jamais pensé pour le job que l’on a finalement promis à Redding

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini