Une fois l’arrivée de Jorge Lorenzo officialisée pour 2017, il a fallu à Ducati finir au mieux 2016 avec deux pilotes dont un devait assurément laisser sa place. Un choix cornélien à la lecture des simples résultats. D’un côté Andrea Iannone revendiquant une victoire et quatre podiums. De l’autre Andrea Dovisioso qui a aussi acquis son succès tout en se félicitant de cinq podiums. C’est lui que Ducati a décidé de garder. Grâce à cette présence supplémentaire dans le trio de tête ? Selon Paolo Ciabatti, ce serait plutôt le caractère qui a tranché le nœud Gordien.

Choisir entre Iannone et Dovizioso n’a officiellement pas été simple pour Ducati. Sur Speedweek, le directeur sportif Paolo Ciabbati a ainsi déclaré sur le sujet : « c‘était compliqué de se déterminer. Iannone est un pilote très rapide et c’est nous qui l’avons mis en MotoGP et qui l’avons mené à ce niveau. C’est toujours triste de voir quelqu’un partir, mais il sera un sacré adversaire sur la Suzuki. On lui souhaite le meilleur et la vie continue ».

Ceci dit, l’essentielle de la décision avait été apparemment prise au terme d’un Grand Prix d’Argentine à l’arrivée marquée par l’attaque suicide de Iannone troisième sur Dovizoso second dans le dernier virage. Une manœuvre terminée par un accrochage entre équipiers et un podium assuré envolé pour Ducati. Une faute professionnelle : « on doit toujours faire avec le caractère et les styles de vie différents des pilotes dans une équipe » explique le même Ciabatti.

Il poursuit : « les deux Andrea étaient complètement différents de ce point de vue. L’incident en Argentine aurait secoué n’importe quelle équipe. Mais l’essentiel n’a pas été remis en cause dans le team. Ce n’était certes pas parfait à cause de cet incident, et il y a eu aussi d’autres choses jusqu’au Mugello. Il y avait une tension palpable et leur relation n‘avait rien à voir avec celle de 2015. C’était vraiment froid entre eux, mais ils se sont comportés convenablement. On a pu travailler avec les deux sans problème ».

La fin de récréation a donc été sifflée par Ducati lors du Grand Prix d’Italie. Une échéance sensible où il n’était pas question de revoir deux Italiens sur deux motos italiennes s’éliminer pour le compte devant le public italien. Reste que Iannone s’est sabordé dans son final à Termas de Rio Hondo. On notera que Ciabatti prend le soin d’éviter l’incident entre le même Iannone et Lorenzo en Catalogne. Mais ce sont bien les deux victimes de Joe le Maniac qui se retrouvent aujourd’hui en rouge.

Un duo maintenant bien comme il faut selon Ciabatti : « nous avons un duo de pilotes équilibré, deux compétiteurs en mesure de se battre pour le podium à chaque Grand Prix. Dovi a vaincu le signe indien en Malaisie et il sait qu’il peut gagner avec la Ducati. Il est motivé comme jamais. Ils s’entendront très bien. Pour cette raison, je considère notre équipe comme l’une des meilleures en MotoGP ». De son côté, Iannone sera le seul leader de la structure Suzuki qui s’occupera en même temps de faire mûrir le débutant Alex Rins.