Sur la grille de départ du dernier Grand Prix d’Italie, il manquait une moto du plateau. Une Honda du Marc VDS Racing pilotée par un Tito Rabat qui a chuté lors de la FP3. Un accident qui n’a d’abord pas semblé violent. Mais rien n’est anodin en MotoGP. Et le Champion du Monde de Moto2 a eu la triste occasion de le constater.

Triste et douloureuse car c’est la clavicule qui a cassé chez l’équipier d’un Jack Miller qui n’a pas connu plus de réussite lors d’une course au Mugello terminé les quatre fers en l’air, peu après le départ. L’Australien a été balayé par la bourrasque Bautista qui, rappelons-le, a envoyé un autre pilote en salle de chirurgie : Loris Baz.

Des événements que Rabat a regardés de son lit de douleur. Pour les spécialistes, le pilote souffrait d’une fracture sterno-claviculaire de son épaule gauche avec déplacement. Son opération a duré 90 minutes et on nous assure qu’elle s’est déroulée avec succès à l’hôpital universitaire Dexeus de Barcelone. Les docteurs Xavier Mir et Victor Marlet ont stabilisé la fracture avec la pose d’une plaque et de huit vis en titane.

Durant sa carrière en Moto2, le même Rabat était remonté sur sa moto une semaine à peine s’être fait opérer de ce genre de fracture. La prochaine étape au calendrier est Barcelone, le 5 juin. Mais le délai a beau être plus favorable au blessé, il n’en demeure pas moins que le MotoGP est une autre histoire. Si bien que  le patron du team sur le terrain, Michael Bartholemy, tempère toute idée de retour rapide : « cette fracture est une lourde peine pour Tito dont la chute au Grand Prix d’Italie paraissait presqu’anodine. La bonne nouvelle est que la blessure est moins grave que ce nous avions pu croire dans un premier temps.

Il a également pu rentrer très vite à Barcelone pour être traité. L’intervention chirurgicale, conduite par les docteurs Mir et Marlet a été un succès, mais il faudra encore un peu avant de décider à quel moment Tito pourra retrouver la compétition. On sait qu’il aimerait revenir le plus vite possible, mais nous souhaitons qu’il soit totalement rétabli pour le faire ».

Loris Baz, lui, se remet d’une fracture du pied et on se souviendra que Danilo Petrucci revient d’une blessure à la main contractée lors d’une chute durant l’intersaison. Voilà pour les nouvelles de l’infirmerie.

Tous les articles sur : Esteve Rabat