Les cinq courses Moto2 qui se sont déroulées sur le circuit des Termas de Río Hondo ont été remportées par quatre pilotes différents, dont trois sont maintenant en compétition dans la classe MotoGP : Tito Rabat (2014), Johann Zarco (2015 et 2016), Franco Morbidelli (2017) et Mattia Pasini (2018). Mais Aucun des pilotes Moto2 actuels n’a concrétisé dans la catégorie à Termas de Rio Hondo. Sam Lowes (2015 et 2016), Tom Lüthi (2016) et Xavi Vierge (2018) sont les protagonistes sur la grille à être montés sur le podium argentin. Par ailleurs, Lorenzo Baldassarri est le seul à pouvoir revendiquer une réalisation avec le moteur Triumph. Et pour cause, puisque le Qatar était la première course avec cette mécanique. L’Italien réussira-t-il le doublé ou laissera-t-il la main à un de ses adversaires ? 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici le tableau à ne pas rater pour se remémorer les performances face au sablier…

GP Argentine Moto2™

2018

2019

FP1

1’44.461 Mattia Pasini

1’44.220 Luca Marini
FP2

1’44.802 Álex Márquez

1’43.353 Tom Lüthi
FP3

1’57.379 Remy Gardner

1’42.815 Remy Gardner
Q1

XXX

1’42.987, Simone Corsi
Q2

1’56.137 Xavi Vierge

1’42.726 Xavi Vierge
Warmup

1’55.481 Luca Marini

1’42.693 Marcel Schrötter
CoursePasini, Vierge, Oliveira
Record

1’42.809 Johann Zarco 2015

25° dans l’air, 36° sur la piste, le bitume est sec bien que les nuages menaçants.  Le matin, Schrötter avait montré ses muscles en s’appropriant de belle façon la séance de réchauffement. Lüthi suivait ainsi que Lowes alors que Brad Binder permettait à KTM d’espérer.

Dans le tour de formation, le poleman Vierge se voit trahi par sa moto. C’est donc Schrötter qui commande la grille au moment de l’extinction des feux. Lowes entre en premier dans le virage après le départ, mais il écarte, laissant l’Allemand filer en tête pour 23 tours. Álex Márquez suit après un bon départ.

Brad Binder est seulement dixième, Lüthi cinquième alors que Manzi chute au virage 1. Gardner grimpe second et prend la tête dès le second tour. Marini est huitième. Baldassarri quatrième et Lowes boute Lüthi hors du top 5. En 1’43.012, Gardner signe, et de loin, le meilleur tour. Il veut visiblement s’échapper, et vite…

L’Australien de bonne famille se donne six dixièmes d’écart sur Schrötter qui est parti en chasse. Derrière, Álex Márquez retient Baldassarri.

Après deux tours, Schrötter recolle. Lowes mène le reste du peloton derrière Baldassarri et Álex Márquez, mais aussi devant un Lecuona qui est bien remonté, au classement et en humeur puisque Lüthi est écarté de la trajectoire. Ce dernier chute au tour suivant en léchant de sa roue avant le pneu arrière de la KTM de Binder. Lowes l’imite quelques mètres plus loin dans ce virage 7. Deux favoris sont à terre.

Pratama chute au virage 13. Devant, un quatuor s’est formé sous la direction de Gardner. Schrötter, Alex Marquez et Baldassarri se présentent comme les vainqueurs potentiels après huit tours. Le meilleur débutant est pour le moment un Bulega neuvième, pas loin de son leader Marini septième.

Gardner subit l’assaut d’Alex Marquez au neuvième tour mais il lui rend la pareille dans la foulée. Schrötter et Baldassarri sont aux aguets… Un tour plus tard, le pilote Marc VDS retente le coup, le réussit à moitié puisque Gardner contre attaque un peu plus loin. Le frère de qui vous savez n’a pas le temps de se réorganiser que Schrötter le passe. Pas mal, mais tout ça permet à Binder de revenir en alignant des tours réguliers et rapides.

Cette fois, c’est Schrötter qui tente de mettre au pas Gardner. Et il y arrive, non sans effort, alors que la mi-course est prononcée.  Marquez ne veut pas lâcher Schrötter et passe Gardner. Brad Binder, comme on pouvait s’y attendre rejoint le groupe de furieux où Baldassarri s’est contenté observer jusqu’à maintenant.

Il reste nef tours et Schrötter mène la danse devant Gardner qui ne rend pas les armes. Álex Márquez a dû céder face à Baldassarri et voit Brad Binder et Lecuona le coller.

Un tour plus tard, Gardner profite d’une goutte d’eau de Schrötter pour filer en tête alors que Baldassarri déclenche son attaque et passe second. Brad Binder règle le compte de Márquez.

Six tours avant la fin, Baldassarri se montre le plus rapide du groupe. Bulega se voit trahi par sa machine. Un trio se dégage de la mêlée avec Gardner, Baldassarri et SchrötterJorge Martin chute et Joe Roberts aussi au virage 5.

A quatre tours de la fin, Baldassarri passe Gardner au virage 5 qui a le tort d’insister. Il fait une goutte d’eau et rétrograde troisième. Le pilote Pons semble bien parti pour une seconde victoire de rang après le Qatar. S’il réussit, il rejoindra ses amis de l’académie Morbidelli et Bagnaia dans l’exploit !

A deux tours du but, Gardner et Schrötter s”étripent, favorisant la fuite de l’Italien. Pour le pilote Dynavolt, c’est la descente à la septième place et dans les griffes de Binder qui ne lui fait pas plus de politesses…

Baldassarri qui a parfaitement maîtrisé son sujet remporte sa seconde victoire en deux courses. Aegerter chute au virage 5, Gardner et Álex Márquez montent sur le podium. Lecuona est le premier KTM devant Binder qui ferme le top 5. Schrötter est sixième et Marini septième. Navarro mène sa SpeedUp à un bon huitième rang devant le premier rookie Bastianini. Chantra ferme le top 10. Bezzecchi est seizième.

Argentine, Moto2, Course : classement

Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Baldassarri

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40