Jaume Masiá apparaît ce dimanche en Argentine comme celui qui s’élancera de la position de pointe pour la course de cet après-midi. Il lui reste encore une séance d’essai pour réfléchit à cette fatalité : les cinq courses Moto3 qui se sont déroulées sur le circuit des Termas de Río Hondo ont été remportées par cinq pilotes différents: Romano Fenati (2014), Danny Kent (2015), Khairul Idham Pawi (2016), premier coureur malaisien à remporter une course du Grand Prix dans toutes les classes, Joan Mir (2017) et Marco Bezzecchi (2018). Aucune des cinq courses disputées sur la piste n’a été gagnée depuis la pole position…

Masiá vaincra-t-il le signe indien ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui raconte l’histoire des chronos…

GP Argentine Moto3™

2018

2019

FP1

1’52.190 Marco Bezzecchi

1’51.147 Jaume Masiá
FP2

1’50.397 Enea Bastianini

1’49.892 John McPhee
FP3

2’00.315 Fabio Di Giannantonio

1’48.959 John McPhee
Q1

XXX

1’49.496 Andrea Migno
Q2

1’53.782 Tony Arbolino

1’48.775 Jaume Masiá
Warmup

1’58.608 Enea Bastianini

CourseBezzecchi, Canet, Di Giannantonio
Record

1’48.461 Miguel Oliveira 2015

Le temps est couvert mais la piste est sèche et aucune goutte de pluie n’a encore été ressentie… 23°dans l’air, 24°sur la piste, sous la clameur du public, les protagonistes se lancent pour vingt minutes de mise en jambe. Un exercice qui commence mal avec un accrochage entre Garcia et Masiá au virage 11. Le premier cité est d’abord sonné après avoir percuté la moto du second et reçoit une première assistance de celui qui s’élancera de la pole position. Puis il se relève. Reste que le drapeau rouge est sorti car des débris jonchent la piste.

L’interruption est courte et les hostilités reprennent. Il reste un peu plus de onze minutes. Oncu était aussi tombé au virage 2 si bien que cette interruption lui a permis de se refaire rapidement une santé. En 1’50.261, Fenati signe la première référence. Il est suivi par McPhee et son équipier Arbolino. L’Écossais accélère en 1’49.175. Le local Rodrigo et Toba suivent sous la barre des 1’50 qui commence avec Arbolino. Canet est le premier KTM, cinquième, et le seul dans le top 8.

On notera que Masiá ne reprend pas la piste. Il est déjà changé dans son box. Ramirez et Darryn Binder se retrouvent ensembles dans le bac à graviers du virage 5 alors que le drapeau à damiers est présenté. Ce sera donc McPhee qui commencera sa journée en tête en Argentine…

Argentine, Moto3, Warm-up : chronos

 

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : John Mc Phee

Tous les articles sur les Teams : Petronas Raceline Malaysia