C’est un solide car régulier début de saison qu’Aleix Espargaró entame avec son Aprilia. Cette fois, la firme de Noale tient tête à KTM, plus jeune dans la catégorie MotoGP qu’elle, mais plus dégourdie depuis deux ans. Une situation que l’Espagnol tient à renverser, car il est un peu fatigué de se voir ainsi distancer par son frère cadet prénommé Pol.

Justement, c’est contre lui qu’il a dû se battre en fin de parcours à Termas pour préserver une onzième position devenue neuvième après l’accrochage à quelques encablures du but entre Viñales et Morbidelli

Lors de la première partie de course, celui qui était parti treizième en ayant manqué de peu la Q2, toujours à cause de son frère, s’est montré redoutable, allant même jusqu’à menacer Fabio Quartararo. Puis son choix de pneu au départ intéressant, s’est révélé être ensuite une faiblesse :  « je ne peux être que satisfait, surtout si je regarde le classement du championnat, ce qui compte vraiment. Après deux courses, ce n’est pas vraiment mauvais ». Une remarque malicieuse car Aleix est classé neuvième au général …devant Pol !

« Pour être honnête, j’espérais faire mieux, surtout en deuxième partie de course. Nous nous sommes interrogés sur le fait d’utiliser le médium ou le soft et finalement nous avons choisi le soft, mais au moment où je pensais pouvoir prendre Quartararo, j’ai fait une goutte d’eau. J’ai commencé à perdre de l’adhérence et il était impossible de garder mon rythme. J’ai eu huit tours très difficiles mais on a terminé neuvième. Même s’il y a eu une double chute devant moi, ce n’est pas mal. Jusqu’à ce que nous soyons prêts pour de meilleures performances, il sera important de terminer les courses et de prendre des points ».

Une abnégation et une motivation qui fait la moyenne avec la prestation d’un Iannone,  dernier aux qualifications et dernier en course…

Classement GP Argentine:



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini