Le team Gresini Racing profite de la pause estivale pour nous gratifier d’un sujet non dénué d’intérêt quant à la création de l’équipe Gresini MotoGP qui alignera Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio l’année prochaine.

En voici la traduction du troisième chapitre, le premier se trouvant ici, la deuxième ici.


Tout ce dont nous avons parlé jusqu’à présent ne serait pas possible sans l’aide de nos partenaires, qui font partie intégrante de la famille Gresini. L’aspect commercial de l’activité est un pilier fondamental de Gresini Racing et est géré depuis deux décennies par Carlo Merlini, directeur des ventes et du marketing.

De ce point de vue, c’est un moment très important pour le développement du projet : De nombreux sponsors de la famille Gresini ont déjà décidé de faire le saut vers la catégorie reine, et de nouveaux sont en route, attirés par le plateau incomparable du MotoGP.

Comment se présente le projet MotoGP d’un point de vue commercial ?
« L’élaboration d’un budget pour un projet exige normalement beaucoup de dévouement et de méthode. Dans notre cas, il y a eu certains facteurs qui ont certainement exacerbé la complexité du travail, et je mets en premier tout l’énorme manque auquel nous avons dû faire face en février, car c’est un vide qui pèse lourd et qui ne sera jamais comblé. »
« En dehors de cet aspect émotionnel, il y a aussi l’importance du budget à construire quand on parle d’un projet de niveau MotoGP. En outre, après sept ans de coentreprise avec Aprilia, au cours desquels nous avons essentiellement géré les opérations de course sur la piste, nous nous sommes retrouvés à devoir reconstruire le budget d’entrée à partir de zéro. Le réseau de relations que nous avons mis en place s’est avéré très utile et nous a permis de développer des dialogues très importants, puis d’arriver à signer le contrat avec Ducati avec un budget qui avait déjà pris forme. Le modèle économique d’une équipe indépendante accorde une grande attention à la gestion des risques et je dois dire que c’est l’une des plus grandes leçons que j’ai apprises au cours des 20 années où j’ai travaillé aux côtés de Fausto. »

Nouveaux et “anciens” alliés…
« Le nouveau Team Gresini MotoGP offre une opportunité inestimable à nos partenaires établis dans les catégories inférieures : la possibilité de nous rejoindre dans ce projet, de développer le sponsoring dans la catégorie reine avec toutes les implications que cela offre, à commencer par les chiffres d’audience télévisuelle et le suivi médiatique. En effet, nous avons déjà annoncé que de vieilles connaissances telles que Federal Oil, Astra Otoparts, YouAll et Kapriol seront de la partie. Mais il est évident qu’une nouvelle page du livre à écrire est également l’occasion pour de nouveaux partenaires de rejoindre la #gresinifamily : Je voudrais mentionner à cet égard FlexBox, l’un des premiers à s’associer au projet Ducati Gresini MotoGP, avec un rôle clé en tant que sponsor titre. »

L’Indonésie joue toujours un rôle clé.
« Il est bien connu que Gresini Racing a des racines profondes en Indonésie, et ce depuis une décennie maintenant. C’est un lien qui découle du fait que l’Indonésie, qui a le plus grand nombre de fans au monde, est une nation clé pour l’univers du MotoGP. Elle est devenue pour nous le principal marché étranger où nous avons développé des partenariats très importants. Federal Oil, déjà sponsor principal de Gresini Moto2, a saisi l’occasion de s’engager dans le MotoGP, devenant ainsi le tout premier sponsor indonésien de la catégorie reine. Astra Otoparts est également arrivé et d’autres seront annoncés prochainement. »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Fabio Di Giannantonio

Tous les articles sur les Teams : Gresini MotoGP