Après le départ de Vincent Philippe du SERT, Gregg Black et Étienne Masson sont désormais rejoints par Xavier Siméon. Le pilote belge, qui roulait encore en MotoGP en 2018 sur une Ducati, vient donc compléter l’équipe dirigée par Damien Saulnier à partir des prochaines 24 Heures du Mans, les 18 et 19 avril.

Sa victoire au Bol d’Or 2019 et sa 5e place aux 8 Heures de Sepang en décembre ont placé le Suzuki Endurance Racing Team en tête du classement provisoire du Championnat du Monde d’endurance 2019-2020. Le team d’usine Suzuki a jusqu’à présent remporté 15 couronnes mondiales, dont son dernier titre en 2016.

Xavier Siméon est prêt à soutenir l’équipe qui cherche à remporter une nouvelle fois la couronne mondiale. Le pilote belge s’est montré très rapide en 2019 sur la selle de la Yamaha VRD Igol Pierret Experiences, et figure parmi les 10 pilotes les plus rapides du paddock.

Après avoir remporté la Coupe du Monde Superstock 1000 en 2009, Xavier Siméon a été l’un des leaders du Moto2 de 2010 à 2017, battant même notre Johann Zarco national de 0.083 pour remporter magnifiquement le Grand Prix d’Allemagne en 2015 (peut-être la plus belle course de Xavier). Puis il passa en MotoGP en 2018, sur une Ducati de l’équipe Avintia.

Il a déjà fait une brève incursion dans le Championnat du Monde d’endurance en tant que pilote de remplacement du Suzuki Endurance Racing Team aux 24 Heures Motos 2008.

D’autre part, les pilotes belges ne sont pas des inconnus au SERT, Richard Hubin ayant remporté le titre mondial en 1983 avec Hervé Moineau, et avec l’équipe de Dominique Méliand.

Selon Xavier Siéon, nouveau pilote du SERT, « En 2008, je n’avais pas vraiment pensé à me lancer dans la course d’endurance. J’étais pilote Superstock chez Suzuki Alstare et Dominique Méliand m’a proposé de venir en quatrième position au Mans et au Bol d’Or. J’ai accepté parce que le SERT a toujours été proche de mon cœur et de l’équipe d’endurance par excellence à mes yeux – mon père a roulé pour eux à l’époque. »

« Le SERT est entré dans l’histoire de la course d’endurance, mais mon engagement actuel dans l’équipe est totalement différent. Quand Damien et Suzuki France m’ont fait cette offre, j’ai sauté sur l’occasion. Le SERT est l’équipe numéro un et les rejoindre est une opportunité fantastique pour moi. »

« Je peux apporter ma vitesse, mais mes deux coéquipiers sont tout aussi rapides et expérimentés. Ce sera donc à moi d’apprendre d’eux comment gérer une course d’endurance pour obtenir la victoire. »

D’après Damien Saulnier, team manager du Suzuki Endurance Racing Team, « L’expérience de Xavier en Moto2 et en MotoGP va nous donner un nouvel élan. »

« Sa capacité à analyser la moto et son expérience en tant que pilote de développement avec Dunlop sont deux autres points positifs. Il connaît très bien Etienne et Gregg, ce sera donc une aventure passionnante. »

Le nouveau trio de pilotes du Suzuki Endurance Racing Team sera en piste en Espagne à la mi-février pour sa première série d’essais de 2020.

GP d’Australie 2018



Tous les articles sur les Pilotes : Xavier Siméon

Tous les articles sur les Teams : Yoshimura SERT Motul