C’est le Moto3 qui ouvre les hostilités des courses dominicales pour ce Grand Prix de Catalogne qui fête 70 ans de Grands Prix. Lors du dernier rendez-vous, c’est Tony Arbolino qui a ouvert son compteur de victoires en s’adjugeant son Grand Prix d’Italie au Mugello. Au passage, il devenait le onzième vainqueur différent en autant de courses dans la catégorie, un record puisque la valeur précédente était de neuf gagnants différents successifs.

58 points couvrent les 15 premiers du classement du Championnat Moto3. C’est le plus petit écart enregistré après les six premières courses de la saison depuis l’introduction du système de points actuel en 1993.

Canet est leader du championnat sur sa KTM devant Lorenzo Dalla Porta sur Honda. Au cours des sept dernières courses Moto3 tenues en Catalogne, KTM n’a gagné qu’une fois, avec Luis Salom en 2013. C’est Gabriel Rodrigo qui s’élancera de la pole position avec sa Honda du team Gresini.

Avant d’aller plus loin dans le débat, voici le tableau qui résume les chronos…

Barcelone Moto3™

2018

2019

FP11’49.241 Jorge Martin1’49.167 Alonso López
FP21’49.005 Marco Bezzecchi1’49.213 Lorenzo Dalla Porta
FP31’49.002 Arón Canet1’48.433 Arón Canet
QP1XXX1’48.970 Tatsuki Suzuki
QP21’48.806 Enea Bastianini1’48.450 Gabriel Rodrigo
Warmup1’49.288 Jorge Martin1’49.134 Lorenzo Dalla Porta
CourseBastianini, Bezzecchi, Rodrigo
Record1’48.433 Canet (2019)

25° dans l’air, 38° sur la piste, un beau soleil, telles sont les conditions proposées aux pilotes pour les 21 tours de course. Voici leurs choix de pneus…

Rodrigo s’élance en tête  mais Arbolino et Suzuki le passent instantanément. Canet si hisse ensuite second et prend même la tête à l’abord du secteur 3. Arbolino suit et aussi Dalla Porta qui réalise un bon départ. Suzuki chute avant la fin du premier tour au virage 10 en étant accroché par Arenas. Dalla Porta, Canet et Arbolino est le premier trio de tête. Ramirez, McPhee et López mènent le peloton.

Dalla Porta est trahi par sa machine au troisième tour.

Son équipier Ramirez le relaie en tête. Mais Binder s’impose aux commandes. Un duel s’engage entre les deux hommes. Ce dont profite McPhee. La casse de Dalla Porta a semé la panique dans le peloton. Les cartes sont redistribuées. Un accrochage énorme se produit. Arenas, Salac, Fernández et Öncü se retrouvent dans le bac à graviers du virage 4. C’est le Turc qui a percuté tout le monde en perdant le contrôle de sa KTM.

Rodrigo brave la tempête et prend la tête devant Canet. Migno chute au virage 4.  Le trouble fête est Binder qui prend la tête au sixième tour dans le style à l’emporte pièce qu’on lui connait… Mais López résiste et donne la réplique. On observe que les KTM souffrent dans la ligne droite face aux Honda. Cinq pilotes sont réunis en une demi-seconde.

Au huitième tour, Canet glisse onzième et Binder neuvième. Masiá troisième est le seul KTM dans le trio de tête. López et Ramirez tentent de s’échapper en tête. Antonelli est remonté douzième à un peu plus d’une seconde de l’homme de tête.

Une vraie bataille de chiffonniers ! Au neuvième tour, Masiá prend la tête. Un tour plus tard, qui marque la mi-course, Arbolino se saisit des commandes. Mais il quitte la bataille à cause d’un souci technique. Il se replace néanmoins 18e. Avant d’être contraint à l’abandon. Les raisons semblent identiques à celles de Dalla Porta. Cette course n’offre aucun temps mort…

Au championnat, on constate qu’Antonelli est neuvième devant Canet douzième. On rappellera que l’Italien s’est élancé du fond du peloton…

A huit tours du but, Masiá chute au virage 2 en tentant de résister à Binder. López mène devant Rodrigo, Toba et McPhee. Le Japonais prend même les commandes à sept tours du terme. Vietti et Binder en viennent presque aux mains… Masaki chute au virage 11 en évitant Ramirez au ralenti.  Parti 27e, Antonelli prétend au trio de tête.

Six Honda sont en tête, et les KTM souffrent. Canet est septième et semble impuissant. Toba est en tête à cinq tours de la fin. le Japonais balaie la piste de gauche à droite dans la ligne droite pour maintenir sa position…

Il reste trois tours. Antonelli rate son freinage et prend la portion long lap. Il rétrograde 14e. Toba a repris la tête. Mais Canet produit son effort. Yurchenko chute au virage 10. Rodrigo vient percuter Binder et ils tombent à l’entame du dernier tour au même virage.

Alors en tête en vue de l’arrivée,  Toba chute, McPhee manque de tomber aussi mais poursuit sa route vers la 13e place. Le morceau est finalement arraché par Ramirez devant Canet, Vietti, López, Foggia Ogura et Fenati. Antonelli est onzième devant Tatay l’invité. Mais quelle course !  La bonne affaire au championnat est pour Canet qui a maintenant 23 points d’avance sur le toujours second Dalla PortaRamirez remporte sa première victoire, ce qui nous fait sept vainqueurs différents en sept courses dans la catégorie.

Grand Prix de Catalogne, Barcelone, Moto3 Course : classement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marcos Ramirez

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing