Comme les deux autres catégories des Grands Prix, le Moto2 arrive au Mans pour disputer un Grand Prix de France qui sera ce week-end la cinquième des ses dix-neuf rendez-vous inscrits au calendrier. Avec un Lorenzo Baldassarri en tête après trois victoires en quatre courses, on pourrait penser que l’Italien arrive en patron. Mais il n’en est rien. Et pour cause : il n’a jamais marqué un seul point dans la Sarthe. Son second au championnat Tom Lüthi, en revanche…

Lorenzo Baldassarri arrive au Mans en tant que leader du Championnat du Monde Moto2, mais le pilote Kalex a un bilan catastrophique au Grand Prix de France. Le Suisse Tom Lüthi, cependant, y revendique quatre victoires dans sa carrière.

Les trois victoires de Lorenzo Baldassarri en quatre courses ne laissent aucun doute sur le fait qu’il veut suivre les traces de ses compatriotes et de ses collègues de la VR46 Riders Academy que sont Franco Morbidelli et Francesco Bagnaia. Ces derniers ont chacun remporté le titre en Moto2 ces deux dernières années. Baldassarri mène le Championnat du Monde Moto2 avec 17 points d’avance sur le vainqueur d’Austin, Tom Lüthi, qui a terminé quatrième à Jerez.

Le Suisse semble toutefois avoir un avantage pour la cinquième confrontation de la saison. C’est du moins ce que disent les statistiques. Lüthi a déjà célébré quatre victoires au Mans : dans la catégorie 125cc en 2005 et 2006 et dans la catégorie Moto2 en 2012 et 2015. Il revendique également deux secondes places en 2016 et 2017.

L’image pour le leader du Championnat du Monde Moto2 est assez différente. Baldassarri n’a jamais marqué de points au Mans depuis son entrée dans le Championnat du Monde en 2013. Marcel Schrötter, troisième du Championnat, est déjà monté sur le podium en France et l’année précédente, le pilote de Dynavolt Intact GP avait terminé à la quatrième place. Après la décevante 15e place à Jerez, l’Allemand, qui a deux orteils cassés, est à 27 points du leader au classement du championnat.

Derrière eux, Jorge Navarro sur sa Speed Up s’est hissé à la deuxième place du Grand Prix d’Espagne, et pointe quatrième au général, tandis que Remy Gardner a conservé la cinquième place malgré son accident à Jerez, grâce aussi au fait qu’Alex Márquez n’a pas pu éviter le Kalex de l’Australien. Mais le pilote Marc VDS Kalex revient au Mans avec aussi de bons souvenirs. Il était second l’année dernière derrière celui qui allait être ensuite couronnés, Bagnaia.

Brad Binder, de son côté figure d’ailleurs au 10ème rang et comme le meilleur des pilotes KTM du Championnat. Le Mans verra si les progrès réalisés lors des essais à Jerez seront suffisants pour se rapprocher de la domination de Kalex dans cette nouvelle ère Triumph.

 


Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP