Quatrième sur piste sèche le vendredi, Jorge Lorenzo n’a pas démérité pour sa première expérience avec la Honda sous la pluie en terminant ses qualifications pour le Grand Prix de France au huitième rang. D’autant plus que, de son propre aveu, il aurait pu faire bien mieux si les choix en matière de gommes avaient été plus judicieux. Por Fuera envisage donc la suite avec curiosité, avec l’idée de ramener plus qu’un top 10…

La recrue de Repsol Honda, Jorge Lorenzo, a montré une solide qualification samedi au Mans en s’assurant une huitième position sur la grille de départ. Le Majorquin de 32 ans a perdu 1,1 seconde sur son coéquipier Honda Marc Márquez auteur de la pole position.

Pour le quintuple champion du monde, cette journée compliquée pour tout le monde a été une nouvelle expérience avec l’usine Honda. « C’était la première occasion de tester la moto sur une piste mouillée. Le sentiment est très positif. La moto est également compétitive dans ces conditions. Je n’étais pas si loin du sommet » commente le quintuple titré.

« C’était bien qu’il ait recommencé à pleuvoir en qualifications. Rouler en slick aurait été très difficile. Nous avons donc utilisé des pneus pluie. Mais ce n’était pas facile de les prendre le bon moment. J’ai utilisé deux variantes de pneus à l’arrière. Le premier pneu était trop mou. Le médium était le pneu parfait. Mais je ne pouvais pas profiter du soft au début. Avec le médium, la piste était trop glissante pour améliorer les temps. J’aurais pu être sur la première ou la deuxième ligne aujourd’hui. Malheureusement, j’ai pris le pneu le plus mauvais au début, car le pneu tendre était trop mou » regrette l’Espagnol.

Il ajoute : « comme je l’ai dit vendredi, ce qui compte vraiment, c’est la course. Pour cela, vous avez besoin d’un bon départ puis d’un bon rythme. J’ai peu de roulage sur la Honda, mais j’ai montré que je fais des progrès. J’espère que ce sera sec dimanche. Nous avons également le warmup pour parfaire les sensations. La sensation est meilleure, je me sens plus naturel sur la moto. Le résultat est un rythme plus constant »

« Je pense que par beau temps, j’aurais pu être plus rapide aujourd’hui que vendredi. Nous aurions eu une meilleure configuration. Certes, je ne sais pas ce que les autres gars auraient fait. Mais nous ne le saurons jamais » assure-t-il.

Il termine cependant : « le problème que j’ai toujours, c’est ma blessure. Le médecin dit que cela prend jusqu’à six mois. Ça va de mieux en mieux. Mais je ne peux pas faire des pompes et je ne peux pas utiliser le frein comme je le voudrais. Je ne peux pas poser ma moto et travailler sur un changement d’angle. Vous perdez un peu de vitesse à cause de ça. J’espère que ça ira encore mieux au Mugello ».

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J2 : chronos

193Marc MÁRQUEZHonda1’40.952
29Danilo PETRUCCIDucati1’41.3120.3600.360
343Jack MILLERDucati1’41.3660.4140.054
44Andrea DOVIZIOSODucati1’41.5520.6000.186
546Valentino ROSSIYamaha1’41.6550.7030.103
621Franco MORBIDELLIYamaha1’41.6810.7290.026
730Takaaki NAKAGAMIHonda1’42.0591.1070.378
899Jorge LORENZOHonda1’42.0671.1150.008
941Aleix ESPARGARÓAprilia1’42.4501.4980.383
1020Fabio QUARTARAROYamaha1’42.5091.5570.059
1112Maverick VIÑALESYamaha1’42.5551.6030.046
44Pol ESPARGARÓKTM
Q1 Results:
Q246Valentino ROSSIYamaha1’37.667
Q221Franco MORBIDELLIYamaha1’39.2621.5951.595
1363Francesco BAGNAIADucati1’39.9822.3150.720
145Johann ZARCOKTM1’40.0292.3620.047
1535Cal CRUTCHLOWHonda1’40.1142.4470.085
1688Miguel OLIVEIRAKTM1’40.3852.7180.271
1717Karel ABRAHAMDucati1’40.4822.8150.097
1836Joan MIRSuzuki1’40.6062.9390.124
1942Álex RINSSuzuki1’40.7063.0390.100
2053Tito RABATDucati1’41.3513.6840.645
2155Hafizh SYAHRINKTM1’41.7174.0500.366
2229Andrea IANNONEAprilia1’41.7864.1190.069

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team