C’est un fantastique coup de maître qu’a réalisé Rossi en Q1 en s’emparant du meilleur temps après avoir été le seul à s’être élancé dès le début de la séance en pneus slicks sur une piste encore légèrement humide, quand tous les autres choisissaient des pneus pluie. Le temps que ses adversaires se rendent compte de l’efficacité du choix de Valentino, et celui-ci avait déjà réalisé le chrono le plus rapide, alors qu’il n’était que modeste quatorzième à l’issue des essais libres.

 

Le Mans MotoGP™

2018

2019

FP11’32.476 Marc Márquez1’31.986 Fabio Quartararo
FP21’31.936 Andrea Dovizioso1’31.428 Maverick Viñales
FP31’31.619 Maverick Viñales1’42.498 Maverick Viñales
FP41’32.337 Andrea Dovizioso1’39.777 Marc Márquez
Q11’31.818 Danilo Petrucci1’37.667 Valentino Rossi
Q21’31.185 Johann Zarco1’40.952 Marc Márquez
Warmup1’31.868 Marc Márquez
CourseMárquez, Petrucci, Rossi
Record1’31.185 Zarco (2018)

 

Rossi tentait de nouveau sa chance en slicks en Q2, mais l’adhérence trop précaire ne lui permettait pas de renouveler son exploit. Il sa satisfaisait toutefois très bien de la cinquième place au milieu de la deuxième ligne de la grille de départ. Ce n’était pas si mal car s’il était parti 4e en Argentine et 2e aux États-Unis, il avait dû s’élancer de la 14e position au Qatar et de la 13e à Jerez.

Valentino est actuellement quatrième du classement général provisoire du Championnat du Monde, à 9 points du leader Marc Márquez, après avoir terminé 5e à Losail, 2e en Argentine et à Austin et 6e en Espagne. Sa performance lors de la séance qualificative mancelle est donc de très bon niveau puisqu’elle lui permet de mettre de l’air entre lui et Álex Rins (actuel deuxième du Championnat) puisque le pilote Suzuki ne partira ce dimanche que de la septième et avant-dernière ligne, en compagnie d’ailleurs de son coéquipier Joan Mir sur la sixième ligne.

Selon Valentino « En Q1, il était très important aujourd’hui que je passe en Q2. Car si je devais partir de la cinquième ligne comme à Jerez, ma course aurait été très affectée avant même le départ. Cela n’aurait pas été sans espoir, mais très très difficile ».

« Cette année, nous avons choisi une bonne configuration pour des conditions mixtes, c’est-à-dire moitié humide et moitié sec. Nous avons amélioré le châssis ainsi que l’électronique. Je me sens mieux dans ces circonstances maintenant. Nous avons beaucoup souffert. J’ai piloté pendant la FP4 avec des pneus pluie et je me sentais bien. Mais nous sommes arrivés à la limite. Je savais que je ne pouvais pas conduire plus vite et je n’étais que le dixième de la FP 4. Je ne savais donc pas si j’allais atteindre le sommet ».

« Donc j’ignorais si je pourrais finir dans les deux en Q1. L’asphalte avait de l’adhérence, il n’y avait pas beaucoup d’eau, nous avons donc risqué les slicks et nous avons vu dans le radar météorologique qu’il ne pleuvrait pas trop. C’est pourquoi nous avons pris le risque, cela a porté ses fruits, maintenant Je suis content de ça ».

« J’ai aussi risqué les slicks en Q2, mais il y avait déjà trop d’eau sur la piste. Avant, il pleuvait moins dans les secteurs 1 et 2. Je suis donc passé aux pneus pluie, puis le cinquième meilleur temps a été enregistré. Ce n’était pas mauvais. Je suis bon sous la pluie. Et la cinquième place sur la grille est parfaite. En général, je préfère toujours une course sur piste sèche. Mais sous la pluie, je suis plus prometteur ici. Sur le sec, nous avons jusqu’à présent plus de questions parce que mes temps n’étaient pas fantastiques hier ».

Massimo Meregalli, team manager :

« Encore une fois, nous avons des sentiments mitigés dans notre stand. Valentino était dans une situation difficile ce matin, car la FP3 était mouillée, il a donc dû passer par la Q1. Les conditions changeaient constamment, mais ce n’était jamais complètement sec ou complètement humide, il était donc essentiel de prendre la bonne décision pour les pneus ».

« Le pari d’utiliser des slicks au début a vraiment porté ses fruits pour Vale en Q1, mais lorsque nous avons essayé la même stratégie en Q2, nous avons eu la malchance qu’il ait recommencé à pleuvoir davantage. Vale a perdu un peu de temps, obligé de revenir pour des pneus pluie, mais il a quand même réussi à s’assurer une place au deuxième rang, ce qui, compte tenu de la situation de ce matin, constitue un résultat positif ».

« Ce soir, nous allons collecter les données pour piste humide et préparer quelques mises à jour des réglages, mais cela dépendra de la météo si nous pourrons les tester lors du warm-up de demain. De toute façon, nous gardons les doigts croisés pour une course complètement humide ou complètement sèche ».

Résultats des qualifications :

193Marc MÁRQUEZHonda1’40.952
29Danilo PETRUCCIDucati1’41.3120.3600.360
343Jack MILLERDucati1’41.3660.4140.054
44Andrea DOVIZIOSODucati1’41.5520.6000.186
546Valentino ROSSIYamaha1’41.6550.7030.103
621Franco MORBIDELLIYamaha1’41.6810.7290.026
730Takaaki NAKAGAMIHonda1’42.0591.1070.378
899Jorge LORENZOHonda1’42.0671.1150.008
941Aleix ESPARGARÓAprilia1’42.4501.4980.383
1020Fabio QUARTARAROYamaha1’42.5091.5570.059
1112Maverick VIÑALESYamaha1’42.5551.6030.046
44Pol ESPARGARÓKTM
Q1 Results:
Q246Valentino ROSSIYamaha1’37.667
Q221Franco MORBIDELLIYamaha1’39.2621.5951.595
1363Francesco BAGNAIADucati1’39.9822.3150.720
145Johann ZARCOKTM1’40.0292.3620.047
1535Cal CRUTCHLOWHonda1’40.1142.4470.085
1688Miguel OLIVEIRAKTM1’40.3852.7180.271
1717Karel ABRAHAMDucati1’40.4822.8150.097
1836Joan MIRSuzuki1’40.6062.9390.124
1942Álex RINSSuzuki1’40.7063.0390.100
2053Tito RABATDucati1’41.3513.6840.645
2155Hafizh SYAHRINKTM1’41.7174.0500.366
2229Andrea IANNONEAprilia1’41.7864.1190.069

 

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © Yamaha

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP