• Dans des conditions météo difficiles, Jack Miller (Ducati Lenovo Team) remporte un second Grand Prix consécutif
• Eric Granado (One Energy Racing) s’impose en MotoE
• Álex Márquez (LCR Honda Castrol) signe un nouveau record de vitesse du circuit avec 322,7 km/h en FP2

Jack Miller a su tirer profit de ses pneus MICHELIN Power Slick et Rain pour remporter la 5e manche du Championnat du monde MotoGP 2021, le SHARK Grand Prix de France – au Mans – marqué par la pluie. Les deuxièmes et troisièmes marches du podium sont respectivement occupées par Johann Zarco (Pramac Racing) et Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP).

En FIM Enel MotoEWorld Cup la deuxième manche du championnat s’est déroulée sur une piste sèche. Elle a été remportée par Eric Granado devant Alessandro Zaccone (Octo Pramac MotoE) et Mattia Casadei (Ongetta SIC58 Squadracorse). Tous les pilotes avaient opté pour les pneus MICHELIN Power Slicks MotoE.

Les conditions météo changeantes et les températures relativement fraîches tout au long du week-end sur le Circuit Bugatti ont donné du fil à retordre aux équipes de MotoGP et MotoE et ont compliqué les réglages des motos et les choix de pneumatiques pour les pilotes.

Tous les pilotes avaient choisi les MICHELIN Power Slick Soft avant et Soft arrière pour le départ du MotoGP donné sur une piste sèche.

 

 

Puis, après une belle averse en tout début de course, les pilotes ont changé de motos pour finir l’épreuve équipés de pneus MICHELIN Power Rain Soft ou Medium qui ont démontré toute leur longévité en enchaînant les tours sur une piste asséchée par le soleil. La polyvalence des pneus est soulignée par des combinaisons de pneus pluie différentes choisies par les trois premiers – Miller (Medium/Soft), Zarco (Medium/Medium) et Quartararo (Soft/Medium).

 

 

Vendredi, lors d’une FP1 qui s’est déroulée sous des conditions humides et par une température de 10°C, les pilotes du MotoGP ont utilisé pour la première fois les pneus MICHELIN Power Rain 2021. Plus tard dans la journée, sur une piste désormais asséchée et par 19°C, les pilotes ont eu la possibilité de tester les pneus MICHELIN Power Slicks Soft : une opportunité précieuse avant la nouvelle dégradation de la météo prévue pour samedi.

Malgré des conditions difficiles, Alex Marquez a battu le record de vitesse du circuit avec 322,7 km/h vendredi après-midi, une pointe de vitesse égalée par Johann Zarco (Pramac Racing) en Q2 samedi.

Samedi, une alternance d’averses et d’éclaircies a forcé les pilotes à utiliser un mix de MICHELIN Power Slick et Power Rain. Les Slicks ont été de la partie pour la qualification en Q2 sur une piste quasi-sèche. C’est Fabio Quartararo qui a signé la pole position avec un Soft avant et un Soft arrière.

En E-Pole, Eric Granado (One Energy Racing) a réalisé la pole position avec des MICHELIN Power Rain Soft.

Piero Taramasso, Manager Deux-roues Michelin Motorsport : « Par rapport aux précédentes courses disputées cette saison, c’est la première fois que les pneus pluie ont été si largement utilisés et nous sommes très satisfaits du haut niveau de grip et de constance dont ils ont fait preuve, tant en MotoGP qu’en MotoE. Le Mans a toujours été imprévisible en termes de météo et nous avons encore vécu les quatre saisons lors de cette course ô combien spectaculaire, mais nos gammes 2021 de pneus Slicks et Rain se sont très bien comportés quelles que soient les conditions. »

 




Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team