2019 s’annonce comme un bon cru pour Randy, avec une CBR1000RR Fireblade SP2 officielle pour tenter de décrocher le Championnat du Monde d’endurance avec Yonny Hernandez et Sébastien Gimbert au sein du Honda Endurance Racing team. De Puniet vise également un autre titre avec la MotoE World Cup dans l’équipe LCR de Lucio Cecchinello, dont tous les participants disposent du même matériel. Bien entendu, il continuera en parallèle à commenter les GP pour Canal+ avec David Dumain.

Randy, l’endurance redevient de plus en plus populaire, y compris à la télévision. Pourquoi, d’après toi ?

« Il y a de nombreux pilotes qui viennent à l’endurance et qui n’en sont pas des spécialistes, un peu comme moi, dont des anciens pilotes de Grands Prix. Forcément ça apporte des noms connus au Championnat.

« L’organisateur du Championnat du Monde d’endurance Eurosport Events a refait quelque chose de vraiment sérieux. Il y a une belle couverture télé, que ce soit sur Eurosport ou sur la chaîne L’Équipe en France, mais partout aussi dans le Monde. Il y a beaucoup d’heures d’antennes.

« Les usines reviennent, et il y aura une course l’année prochaine en plus, les 8H de Sepang le 14 décembre. Le Championnat s’étoffe, ce qui est très bien en parallèle de la MotoGP et de la Superbike qui connaissent de plus en plus de succès.

« Sur le plan sportif, cela permet à de plus en plus de pilotes « de ma génération » de continuer à rouler et de se faire plaisir. »

Tu vas participer à 5 Grands Prix (dont le GP de France) en MotoE avec LCR. Quelle est ta motivation pour courir sur ce type de moto ?

« Ma motivation est déjà d’essayer de gagner ce nouveau championnat. Être dans le team de Lucio Cecchinello est cool parce que j’ai passé pas mal de temps là-bas. Il me paraissait logique de rouler dans ce team si je participais au Championnat.

« Nous avons trouvé un accord, et être au début d’une telle aventure c’est sympa. Ce qui me plait surtout c’est qu’on va tous avoir les mêmes machines. On va pouvoir faire des courses sympathiques avec pas mal de bagarre et tout.

« Il est certain que c’est totalement différent de ce que j’ai fait jusqu’ici. Je vais passer de courses de 20 minutes à des épreuves de 24 heures. Ça fait quelque chose de plus pour moi… Et on verra ce que ça donne ! »

Après des années chez Eurosport, te voici commentateur des GP sur Canal+. Est-ce très différent sur le plan professionnel ? Et TV + endurance + MotoE, est-ce que ça ne risque pas de faire beaucoup ?

« Je ne vois pas encore la différence parce que nous n’avons pas commencé à travailler. J’ai passé trois bonnes années chez Eurosport, j’ai fait mes preuves là-bas, et j’ai été très content que Canal+ m’appelle pour poursuivre cette aventure.

« Les gens sont différents, mais Eurosport était très motivé et Canal+ l’est énormément. Une fois de plus, c’est bien aussi pour moi d’être de nouveau au début d’une telle aventure. Je vais essayer de faire le même genre de boulot que ce que j’ai fait auparavant. Je me plais dans ce travail.

« Au niveau MotoE, enchaîner lors des cinq Grands Prix ne sera pas contraignant parce que ce n’est pas vraiment sur mes heures de travail puisque je suis essentiellement sur le MotoGP.

C’est sur tes heures de loisir (humour) ?

« Voilà, c’est tout à fait ça ! Canal était ouvert à ça et ils m’ont dit qu’il n’y avait aucun problème. Donc normalement je ne commenterai pas les warmups MotoGP quand je serai en préparation pour la course MotoE. Pour ce qui est de l’endurance, aucune course jusqu’à Suzuka ne tombe en même temps qu’un Grand Prix.

« Je pense pouvoir faire les trois en même temps. J’ai fait des tests en plus l’année dernière avec KTM. Mon programme est bien chargé, à moi de bien m’organiser.

Continuer de courir à moto me plait bien, faire consultant également. J’aime bien les deux et il m’aurait été dur de choisir l’un ou l’autre. Avoir la possibilité de combiner les deux, c’est parfait. »

Photo ci-dessus : Randy lors de la présentation de sa MotoE de l’équipe LCR de Lucio Cecchinello (à droite) ce 28 février

 

Photo ci-dessus : En 2017, Randy et Dominique Aegerter devaient courir avec Stefan Bradl, qui a été remplacé par Josh Hook.

Vidéo : 11 juillet 2017 Suzuka Testing

Vidéo : Interview de Randy après la Superpole en 2017

20170729RandyComment_AfterTop10Trial

20170729RandyComments_AfterTop10Trial #FIMEWC #FCCTSR

Gepostet von TSR/Technical Sports Racing am Samstag, 29. Juli 2017

Photo de titre : MuSASHi RT HARC-PRO. Honda n°634 aux 8H de Suzuka en 2018 avec  Dominique Aegerter,  Ryo Mizuno et  Randy.

Photos © Honda Racing

Tous les articles sur les Pilotes : Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda