Il y a un peu plus d’un mois, nous vous avions partagé ce qui n’était alors qu’une rumeur du paddock concernant l’arrêt de l’équipe Estella Galicia 0,0 en championnat du monde Moto3.

Ce départ s’est confirmé ultérieurement et cet article nous avait également permis d’aborder la genèse de l’équipe Monlau Competición et du rôle qui y a tenu Emilio Alzamora.

Aujourd’hui, nous regrettons l’absence de ce team en 2021 et leur rendons hommage en saluant le très bon travail effectué qui a permis de mettre en valeur des pilotes tels que Álex Márquez, Álex Rins, Miguel Oliveira, Jorge Navarro, Arón Canet, Enea Bastianini ou Fabio Quartararo, pour n’en citer que quelques-uns.

Constituée depuis 1997, et sous la direction de l’ancien champion du monde Emilio Alzamora, le team Monlau Competición a fait son arrivée en Grands Prix en 2012, lors du passage des 125cc aux Moto3. L’équipe espagnole aligne alors Álex Márquez (#12) , Miguel Oliveira (#44) et Álex Rins (#42) sur des Suter Honda MMX3. À l’époque, on avait le droit de faire courir trois motos…
Álex Rins termine la saison en cinquième position et Miguel Oliveira à la huitième place tandis que Álex Márquez finit 20e au terme d’une demi-saison en Mondial alors qu’il se concentre principalement sur l’obtention du titre en CEV.

 

2013 voit un changement de motos au profit des KTM et la réduction à deux machines pour Álex Rins et Álex Márquez qui terminent respectivement deuxième et quatrième du championnat, derrière un certain Maverick Viñales.

Monlau Competición change à nouveau de châssis en 2014 pour utiliser des Honda NSF 250 R.
Les deux pilotes sont maintenus et Álex Márquez remporte le titre d’un cheveu sur Jack Miller alors qu’Álex Rins termine quatrième du championnat. Ce sera la plus belle année pour la structure espagnole.

En 2015, Jorge Navarro (#9) et Fabio Quartararo (#20) font leur arrivée, terminant respectivement 7e et 10e d’un championnat remporté par Danny Kent. On se souvient de certains moment difficiles, en particulier à Misano…

2016 voit Arón Canet (#44) remplacer le Français. Jorge Navarro termine 3e d’un championnat gagné par Brad Binder. Arón Canet est 15e.

En 2017, Arón Canet reste, Enea Bastianini (#33) arrive. 3e et 6e derrière Joan Mir, l’Espagnol et l’Italien font un beau championnat.

Alonso López (#72) rejoint Arón Canet en 2018 alors que Jeremy Alcoba fait trois wildcards en fin de saison.
23e et 6e, les deux Espagnols finissent bien loin de Jorge Martin pour le titre.

Sergio Garcia (#11) est titularisé en 2019 aux côtés d’Alonso López alors que le Japonais Ryusei Yamanaka s’aligne 4 fois en tant que wildcard. La saison la plus difficile pour l’équipe espagnole qui obtient seulement les 15e et 17e places au championnat malgré la victoire de Sergio Garcia lors de la dernière course à Valence.

Enfin, 2020 voit l’officialisation de Ryusei Yamanaka (#6) aux côtés de Sergio Garcia, mais, avec les 24e et 9e positions finales, la recette ne donnera pas le résultat escompté et le sponsor principal baissera le rideau de l’aventure en Grands Prix.

L’équipe Monlau Competición sera présente en 2021 en championnat FIM CEV et ETC.



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Alex Rins, Enea Bastianini, Fabio Quartararo, Jorge Navarro, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0