Un Augusto Fernández qui confirme sa forme du moment le matin et un Luca Marini qui revient aux affaires l’après-midi ont été les deux hommes du Moto2 dans ce vendredi du Grand Prix d’Aragón. Le groupe de chasse derrière eux est néanmoins rapproché et compact avec notamment un Baldassarri qui va fêter dimanche son centième Grand Prix. Álex Márquez, leader du championnat est là, tout comme Sam Lowes, mais aussi la génération de la relève représentée par Bulega et Lecuona, digne de la marque KTM.   

Que va nous réserver ce samedi aux conditions très différentes de la veille et qui, pourtant, sera le jour crucial qui composera la grille de départ ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits…

Aragon Moto2™

2018

2019

FP1

1’53.570 Marcel Schrötter

Augusto Fernández 1’52.474
FP2

1’53.784 Francesco Bagnaia

Luca Marini 1’52.833
FP3

1’53.319 Álex Márquez

Q1

XXX

Q2

1’53.149 Brad Binder

Warmup

1’53.757 Francesco Bagnaia

Course

Binder, Bagnaia, Baldassarri

Record

1’52.232 Tito Rabat (2015)

21° dans l’air et 24° sur une piste qui sèche progressivement sous un ciel dégagé sont les conditions proposées aux pilotes pour ces 40 minutes d’exercice. Des trois séances d’essais libres programmés ce samedi matin, c’est sans doute celle de Moto2 qui sera la plus utile pour la suite des événements au vu d’un état du bitume se débarrassant de ses tâches d’humidité.

En 1’54.213, Fernández établit une référence qui montre que nous ne sommes palus si loin des chronos réalisés vendredi avant la pluie. Lecuona fait mieux de 8 millièmes avec la KTM. mais Fernández fait 1’53.959 après dix minutes de joute.

Les chronos continuent de tomber et les protagonistes entrent dans la zone des performances accomplies sur piste sèche. Ainsi, Fernández, infatigable signe un 1’53.603. Binder et Navarro suivent ce qui nous fait trois châssis différents dans le trio de tête. Locatelli chute au virage 12. Il était 13e.

Augusto Fernández est l’homme de ce samedi matin à mi parcours de cette FP3. A présent en 1’53.284, il ne lâche pas la tête des opérations en alignant les tours sans faiblir. Brad Binder est à trois sixièmes. On est à une seconde du record de la piste réalisé en 2015 par Rabat.

Cela étant dit, le top 14 n’est pas encore changé et il faut pour y entrer faire mieux que le 1’53.499 de Locatelli. Jorge Martin, qui prétend à ce classement, est en 1’53.730 à quinze minute de la fin des hostilités. Les pilotes entrent aux stands et montent des gommes neuves. Bastianini se fait une petite frayeur. Il est 14e et en Q1.

Salim chute au virage 8. C’est le remplaçant de Pratama, toujours en convalescence de sa commotion cérébrale, conséquence d’une chute à Assen. On apprend que pour Locatelli, la séance est terminée.

Gardner claque un 1’53.080 à cinq minute du but. Di Giannantonio entre en Q2 avec son 1’53.322. Sam Lowes passe la barre des 1’53 en 1’52.936. Vierge suit. Navarro répond en 1’52.857. Martin entre en Q2 et en sort Di Giannantonio pour 68 millièmes…

Sous le drapeau à damier, c’est Fernández qui met tout le monde d’accord en 1’52.365. Navarro, Lowes et Martin pour KTM suivent. Bastianini chute. Il est 19e.

Moto2 Aragón FP3 : chronos

 

 

 

 

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Augusto Fernandez

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40