En début de saison, nous avons assisté à la fronde de quatre constructeurs, en l’occurrence Aprilia, Suzuki, Honda et KTM contre leur homologue Ducati accusé d’utiliser des appendices aérodynamiques illégaux. Une affaire qui s’est terminée devant les tribunaux qui ont donné raison à la marque de Borgo Panigale. Après six Grands Prix, c’est maintenant du côté de Moto2 que la polémique arrive avec le blason Kalex qui met MV Agusta à l’index en signalant que le carénage de leur moto est un plagia du leur…

La démarche n’est pas anodine, et elle est clairement relatée dans les colonnes de Speedweek : Le patron de Kalex, Alex Baumgärtel, accuse l’entrepreneur MV Agusta d’une sorte d’espionnage industriel. MV aurait “moulé” son carénage trois mois après qu’il soit sorti. Le patron de l’enseigne qui fournit la majorité du plateau Moto2 est formel : « c’est notre carénage ».

On rappellera que le nom de MV Agusta apparaît sur le carénage des motos alignées par le team Forward géré par Giovanni Cuzari. Dernièrement, ce dernier s’est réjoui d’une collaboration fructueuse avec MV Agusta et le Centro Ricerche Castiglioni (CRC) de Saint-Marin, le département de recherche et développement du constructeur de motos italien qui veut être le leader du marché de la moto premium.

Une satisfaction affichée après l’arrivée d’un nouveau carénage, révélé sur la piste par Dominique Aegerter lors des tests de Barcelone qui se sont déroulés les 21 et 22 mai.  Après des tests, le Suisse a annoncé que l’équipe de pointe recherchait une aérodynamique améliorée en soufflerie. Mais apparemment, le nouvel aérodynamisme de cette MV Agusta ne s’est pas développé de manière autonome et n’est pas originaire d’Italie. Pourtant, voilà le nom de MV Agusta mis à mal.

Le directeur de l’ingénierie de Kalex, Alex Baumgärtel, serait tombé de haut en découvrant le “nouveau” carénage MV Agusta de Domi Aegerter sur la piste lors du test de Barcelone après le Grand Prix de France. « Cuzari n’a pas seulement copié notre carénage, il l’a simplement moulé et adapté en morceaux. Même les attaches rapides sont au même endroit. Il est clair que l’analyse des concurrents et la prise en compte des aspects fait partie du jeu. Mais cela n’a rien à voir avec ça. C’est notre carénage » a déclaré un Baumgärtel agacé. Jusqu’où ira cette affaire ? On attend la suite…

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter

Tous les articles sur les Teams : Forward Team