Alcoba s’en rappellera, mais Salac a été oublié. Pourtant, les événements du Moto3 à Austin sont encore dans tous les esprits et ont exacerbé une émotion toujours vivace née de la disparition de Jason Dupasquier, développée par le drame d’Hugo Millan et décuplée avec la tragédie de Dean Berta Viñales. Trois mineurs décédés en accomplissant leur passion à la suite d’un enchainement d’événements identique bien que les lieux, les moments et les catégories destinées aux débuts de carrière aient été différents. Et c’est dans ce contexte que le carambolage au Texas a eu lieu …

Le miracle s’est aussi produit puisque tant de Migno, d’Acosta que d’Alcoba, tout le monde s’est retrouvé sur ses jambes. Si le leader du championnat a incroyablement relativisé l’événement, l’encaissant à ce point sans broncher qu’il a changé de combinaison une fois de retour dans son box dans l’idée de retourner sur la piste, du côté des deux autres, l’état d’esprit était différent. Migno a clamé à qui voulait l’entendre que ce type d’accident commencé à suffire et qu’il en resterait là.

Chez Alcoba, on était assez choqué : « à ce moment-là, je me suis fait dessus parce que j’ai pensé à ce qui s’est passé ces derniers mois. Je savais que j’étais sixième, j’avais beaucoup de monde derrière moi et j’avais peur. Je me suis dit : « ça peut m’arriver aussi ». Heureusement, nous allons bien tous les trois et rien ne s’est passé »”, a déclaré le pilote de l’équipe Gresini à DAZN.

On rappellera que cet accident est arrivé après un second départ à la suite de l’interruption de la première course au drapeau rouge… Sorti pour pouvoir évacuer en toute sécurité un pilote soigné sur le bord de la piste.

Austin avait eu une première frayeur

Et ce pilote dont personne ne s’est plus soucié est Filip Salac. Au septième tour, alors qu’il était en 15e position, il a été catapulté hors de sa moto au onzième virage avant de retomber durement sur le bitume, et se montrer incapable de quitter par ses propres moyens le bord de la piste. Le Tchèque a été transporté sur une civière et, après un premier contrôle au centre médical, a été emmené par hélicoptère à l’hôpital le plus proche pour un contrôle plus poussé.

Heureusement, aucune blessure grave n’a été trouvé. Le pilote de 19 ans a été autorisé à quitter l’hôpital le dimanche après-midi et il est maintenant rentré dans ses foyers. « En course, je n’avais pas un bon feeling avec la roue arrière, l’adhérence n’était pas à 100% correcte. J’ai essayé de pousser, apparemment trop » se souvient Salac. « Lorsque j’ai accéléré, j’ai eu un gros highside et j’ai heurté violemment l’asphalte, de sorte que je n’ai pas pu respirer pendant un instant », a déclaré le pilote KTM de l’équipe CarXpert PrüstelGP. « Heureusement, aucune autre blessure n’a été constatée lors de la visite médicale. J’espère que je pourrai bientôt récupérer complètement pour être prêt pour la prochaine course à Misano ».

Une échéance que ne connaitra pas Deniz Öncü qui fera aussi l’impasse sur le Portugal puisqu’il a été suspendu pour ces deux Grands Prix après avoir été désigné responsable par les officiels du second accident ayant interrompu une nouvelle fois les hostilités. Mais définitivement cette fois.

 

Jeremy Alcoba, Pedro Acosta et Andrea Migno assistent à DAZN.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Migno, Filip Salač, Jeremy Alcoba, Pedro Acosta

Tous les articles sur les Teams : Prüstel GP