Le Moto3 arrive en Italie pour le sixième Grand Prix de sa saison avec cette question : la domination de Pedro Acosta sera-t-elle toujours d’actualité ? Le dernier rendez-vous au Mans a démontré que le jeune prodige espagnol, qui fait le bonheur du team Ajo KTM, n’était pas imbattable. Sous la pluie, Sergio Garcia a fait la différence dans la Sarthe. Cependant, Acosta, malgré ses déboires, a quitté le Bugatti avec encore un peu plus d’avance sur son dauphin au classement général…

Être un champion, c’est aussi avoir de la réussite, et, avec sa huitième place malgré une chute au Grand Prix de France, Pedro Acosta a montré qu’il en était doté. Car, dans le même temps, ses adversaires au classement général se prenaient les pieds dans le tapis. Niccolò Antonelli (Avintia Esponsorama Moto3) ne ralliait pas l’arrivée en raison d’une chute. Quant à Andrea Migno (Rivacold Snipers Team) et Romano Fenati (Sterilgarda Max Racing Team), qui figuraient derrière lui au classement, finissaient en dehors du Top 9.

Nous voici en Italie et les mêmes Fenati et Migno, vainqueurs en 2014 et 2017, auront à cœur de se monter à leur avantage sur leurs terres. Antonelli a une revanche à prendre tandis que le pilote Tech3 Ayumu Sasaki ne demandera qu’à poursuivre sa série de top 5 qui le met en embuscade dans la course au titre. Du côté des revanchards, on notera les noms de Darryn Binder et de Jaume Masia qui ont beaucoup perdu lors des dernières courses.

Que va nous réserver cette première séance d’essais du Grand Prix d’Italie au Mugello ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là.

Mugello Moto3™

2019

2021

FP1

1’58.188 Niccolò Antonelli

1’57.724 Andrea Migno
FP2

1’57.467 Tatsuki Suzuki

FP3

1’56.637 Tony Arbolino

Q1

1’57.792 Raúl Fernández

Q2

1’56.407 Tony Arbolino

Warm Up

1’57.085 Gabriel Rodrigo

Course Arbolino, Dalla Porta, Masia
Record

1’56.407 Tony Arbolino (2019)

16.6° dans l’air et 19.5° avec un ciel bleu, les conditions sont bonnes pur les pilotes qui s’élancent pour 40 minutes d’exercice.

La première référence est signée par le pilote Leopard Artigas en 2’02.342. Rodrigo, Migno et Acosta suivent. Puis Rodrigo accélère en 2’01.457. On rappellera que la VR46 est cette fois de la partie.

Riccardo Rossi apparemment libéré depuis son podium en France s’affirme second après les dix premières minutes. Il faut attendre le premier quart d’heure pour voir enfin la barre des 2’00 franchie. Rodrigo se charge du passage en 1’59.624. Garcia et Migno suivent mais encore dans la zone des 2’00.

Oncü et Antonelli se mettent dans le sillage de l’Argentin évoluant sous les couleurs Gresini. Acosta, le leader du championnat est 19e.

La mi-séance arrive et la majorité des pilotes sont au box. La seconde mi-temps sera dévolue à la chasse au chrono. Rodrigo confirme en 1’58.844. Il devance Migno de plus d’une seconde. Darryn Binder prend ensuite la relève de la poursuite, mais il reste à huit dixièmes. Dupasquier s’y met aussi et pointe à quatre dixièmes. Le pilote Tech3 Sasaki est dans le top 5. Lorenzo Fellon est 26e alors que les cinq dernières minutes se profilent.

C’est le moment choisi par le pilote Tech3 Oncü pour claquer un 1’58.609 qui donne les commandes de la séance. Fenati suit à 74 millièmes. McPhee s’installe cinquième derrière Suzuki et Rodrigo.

Fenati veut être maître chez lui et met la marque à 1’58.536. Sous le drapeau à damier, nous avons un doublé italien avec Migno en 1’57.724 devant Fenati à près de cinq dixièmes. Masia et Antonelli suivent. Darryn Binder ferme le top 5 à Oncü. Rodrigo fait de même pour le top 10. Pedro Acosta est 14e et Lorenzo Fellon 26e.

Classement de la FP1 du Grand Prix d’Italie Moto3 au Mugello:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Teams : Snipers team