Dans le tourbillon des événements qui ont enivré un Grand Prix d’Autriche hors norme, il y a eu la totale rédemption d’un pilote voué aux gémonies depuis des mois. Il s’agit de Romano Fenati qui, sur le Red Bull Ring, s’est débarrassé de ses derniers résidus de soufre qui marquait son cuir. Il a remporté de belle manière un Grand Prix d’Autriche de Moto3 au terme d’une course qu’il aurait dû débuter à partir de la pole position. Mais une sanction l’en a dépossédé. Un événement qui ne l’a même pas perturbé. Alors qu’en d’autres temps…

Le monde des Grands Prix ne pouvait en rester là avec Romano Fenati. Et laisser ainsi le souvenir d’un pilote capable de prendre les freins de la moto de son adversaire en pleine course. Il fallait montrer que le milieu s’est aussi remettre dans le droit chemin. Et le week-end dernier en Autriche, Romano Fenati s’est remis sur la bonne trajectoire.

Une rédemption sur un circuit où sa déchéance avait commencé. C‘était en 2016 et il avait été viré du team Sky VR46. Puis il y a eu l’épisode de Misano avec le non moins particulier Stefano Manzi. Fin de l’histoire ? Non. Cecchini est allé le chercher pour le remettre dans son team Snipers. A 23 ans, Romano Fenati renoue avec un succès qui l’avait quitté depuis le Grand Prix du Japon en date du 15 octobre 2017.

« Nous voulions tellement gagner et nous l’avons fait ici, sur une piste où je n’étais jamais monté sur le podium avant. Et en plus avec la pole position. C’était génial » a commenté « Fenny5 ». « Nous avons bien travaillé dans le box. Je dédie ce résultat à ma famille, à mes amis, à l’équipe et à tous ceux qui sont avec moi depuis ces deux années difficiles. Dimanche, nous n’avions pas le droit de commettre une erreur, j’ai piloté avec le cœur » a révélé Fenati.

Il poursuit, expliquant son début de saison décevant : « après avoir couru en Moto2, je ne me souvenais plus du chaos de la Moto3. Lors des premières courses, il m’était difficile de sauter dans les deux premiers virages, mais maintenant je me suis amélioré ». Il ajoute : « je ne considère pas mon team comme une simple équipe. Mais comme une famille. Ils ont été proches de moi, surtout ces derniers mois, car c’est important pour un pilote. Un grand merci à eux ».

« J’ai pensé à tout arrêter » admet Romano. « L’année dernière, je ne voulais plus courir et même cette saison, je n’en avais pas toujours envie. Un peu pour le manque de résultats, un peu pour mon humeur. L’équipe m’a donné un coup de main, je dois la remercier ». Et il termine : « tout le monde dans la vie commet des erreurs et des bonnes choses, l’important est d’aller de l’avant ».

Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team