MotoGP 2021 : Quartararo est le champion mais Bagnaia est la révélation

par | 4 décembre 2021

La fin de saison de Pecco Bagnaia a été si brillante, au guidon d’une Ducati qui a pratiquement traumatisé la concurrence par sa vélocité affichée désormais en toute circonstance, que Fabio Quartararo est obligé de rappeler ceci : c’est bien lui, sur une Yamaha, qui est Champion du Monde. Mais au vu du déroulé de l’épilogue 2021, on s’inquiète déjà pour le Français qui n’est pas plus rassuré puisqu’il a déjà envoyé ses messages d’alerte aux ingénieurs d’Iwata…

Reste que si la Ducati est forte, c’est aussi parce qu’elle a un Pecco Bagnaia dessus qui la comprend parfaitement. Le clan de Borgo Panigale est fort dans son ensemble, mais l’Italien a comme passé un cap supplémentaire. Dès sa première victoire en MotoGP validée en Aragon, ses statistiques sont montées en flèche. A tel point qu’il est heureux pour le tricolore à la Yamaha qu’il ait été maladroit en Autriche, techniquement malchanceux à Silverstone tandis qu’il est tombé avec les honneurs, au sens propre comme au figuré, à Misano-2 où il devait absolument gagner en contenant Marc Marquez… Qu’il commençait à décourager.

Le bilan est le suivant : Bagnaia a fini l’année avec quatre succès, soit seulement un de moins que Quartararo, six pôles, ce qui est une de plus que le Niçois, et un déficit de 26 points au championnat. Il l’admet sur Motorsport.com, il n’était absolument pas capable de telles performances il y a 12 mois. « Je pense que c’est l’année de ma vie dans laquelle j’ai le plus progressé », constate celui qui est à présent le fer de lance de Ducati. « J’ai appris beaucoup de choses ».

Des progrès qu’il a superbement validés lors des derniers tests à Jerez. « Ce qui est incroyable c’est qu’en mai, en qualifs, avec un pneu soft et peu de carburant pour la chasse au chrono, j’étais descendu en 1’36. Au test de novembre avec un medium neuf et le niveau de carburant qu’on met tout le temps, quasiment le plein, j’ai fait un chrono incroyable avec la nouvelle moto. On travaille bien, vraiment très, très bien. C’est un temps incroyable étant donné qu’on n’a pas mis de réglages pour aller chercher le chrono ou monté de pneu soft ». Des propos qui inquiètent forcément la concurrence.

Bagnaia

Bagnaia : “la Ducati est la moto parfaite pour moi

Et ce n’est pas la suite qui va la rassurer : « je sais qu’on a un potentiel très élevé avec cette moto et je pense que c’est un peu plus facile d’être aussi performant sur un tour avec notre moto. Si je compare mes courses avec celles du mois de mai, je me suis senti mieux au freinage, pour tourner et j’ai également eu un meilleur rythme en pneus usés. Il est clair que j’ai beaucoup travaillé. Gagner des courses et être constant m’a beaucoup aidé à être tout le temps plus performant, y compris en pneus usés. J’ai pris de l’expérience et on a fait plusieurs pas en avant cette année, pas seulement un ».

Pecco Bagnaia termine : « la Ducati est la moto parfaite pour moi. Pour les autres, je ne sais pas, mais en ce moment on travaille bien ensemble ». Pour 2022, l’Italien est déjà signalé parmi les favoris, si ce n’est, même, comme le favori.

Bagnaia

 

Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team