Du côté de Barcelone ce week-end, KTM a fait signer Brad Binder jusqu’en 2024 et a officialisé la montée de Remy Gardner en MotoGP en lui ouvrant les portes d’un team qu’il a connu en d’autres temps : Tech3. Mais le plus dur reste à faire pour la firme autrichienne qui a révélé deux surdoués dans sa famille avec Raul Fernandez et Pedro Acosta. Le premier est en Moto2 et il est convoité par Petronas Yamaha. Le second est en Moto3 et le SKY Racing Team VR46 lui dresserait un pont d’or pour le faire quitter la couveuse de Mattighofen. Au centre de ces tractations, la même personne : Valentino Rossi…

Valentino Rossi a peut-être raté ce week-end en Catalogne la dernière occasion de pouvoir revendiquer une suite à sa carrière de pilote en MotoGP. Sa chute en course lui fait très mal. Il ne reste plus que deux échéances avant la trêve estivale pour faire le compte des neuf Grands Prix désignés comme le temps de réflexion par le Doctor pour mûrir sa décision finale. Mais les résultats semblent parler d’eux-mêmes…

Cela étant dit, il reste au centre de toutes les tractations. Avec Ducati pour la fourniture de son équipe MotoGP Aramco VR46. Avec Petronas qui veut sa place libre pour faire venir Raul Fernandez. Et avec ses propres troupes en Moto2 qui se sont apparemment mis en tête de prendre dans ses filets le gros poisson Pedro Acosta, issu, rappelons-le, d’une modeste famille de pêcheur.

Pedro Acosta serait en effet dans le viseur du SKY Racing Team VR46. Cette nouvelle a été divulguée par DAZN et relayée par Corsedimoto. L’équipe de Valentino Rossi serait prête à payer la clause d’un demi-million d’euros pour le promouvoir en Moto2 à la place de Marco Bezzecchi en vue de la saison 2022. Ce dernier est déjà attendu en classe supérieure aux côtés de Marini. Une surprise car jusqu’à présent, le VR46 n’employait que des pilotes ayant grandi au sein de l’Académie. Mais Pablo Nieto, qui sera, au passage, l’homme de terrain du Aramco VR46 team en MotoGP l’an prochain, n’a pas fermé les portes à l’hypothèse de pilotes venant de l’extérieur.

L’esprit de famille KTM ne compte pas à l’heure des choix

Le jeune espoir de maintenant 17 ans a réalisé un début de saison sans précédent en remportant trois courses consécutives (Doha, Portimao et Jerez) tout en prenant la deuxième place de la manche d’ouverture au Qatar. Ce qui a impressionné le paddock MotoGP, c’est cette victoire à Doha, en partant de la voie des stands et en récupérant 10 secondes de pénalité sur les adversaires.

Pedro Acosta fait pourtant partie de l’orbite KTM qui sait fidéliser ses jeunes phénomènes. Les Autrichiens lui ont déjà réservé une selle pour l’année prochaine en Moto2, après avoir annoncé le passage de Remy Gardner en MotoGP. Et il reste à voir ce qu’il adviendra de Raúl Fernández, également observé par Petronas et Yamaha pour remplacer Valentino Rossi en cas d’adieu.

Il y a une clause de 500 mille euros sur celui qui est affectueusement nommé Pedrito et le SKY Racing Team VR46 a déjà commencé des contacts en Catalogne. Le but est d’amener le phénomène sur la Kalex de l’équipe du Doctor. L’année prochaine, il fêtera sa majorité et à moyen terme, il pourrait également être un pilote très intéressant pour Ducati. Dans les prochains jours, l’annonce sera faite qui lie l’équipe Aramco VR46 au constructeur Borgo Panigale… KTM a du souci à se faire et peut craindre de connaître avec ses authentique espoirs la défection vécue avec Jorge Martin, formé chez eux et à présent pilote Pramac Ducati.

Pedro Acosta KTM VR46

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pedro Acosta, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Sky VR46 Moto2