Chez Petronas, on a raté la cible Raul Fernandez qui aurait aussi comblé Yamaha. Le constructeur devrait néanmoins poursuivre avec les couleurs malaisiennes jusqu’à fin 2024. Certes, mais avec qui ? Franco Morbidelli serait enfin à considérer comme le fer de lance avec une M1 digne de son niveau. A ses côtés, il n’est plus un secret que l’on ne trouvera pas Valentino Rossi. Il n’y aura pas non plus l’espoir espagnol que KTM retient. Dans le vivier Petronas, Vierge et Dixon ne semblent pas au niveau. Alors les hommes de Razlan Razali sont à nouveau partis chasser sur d’autres terrains. Du genre WSBK où un Turc se fait de plus en plus favorablement remarquer…

Petronas a raté Raul Fernandez qui continuera donc dans le giron KTM Red Bull. Les Malaisiens sont repartis à la chasse du second pilote pour 2022 qui succédera à Valentino Rossi. Une prospection qui a lieu en WSBK et en direction de Toprak Razgatlioglu au caractère bien trempé et au talent qui n’échappe à personne. Il est déjà sur une Yamaha, version R1, mais il reste toujours le problème de la boisson énergétique… Car filer sur la M1, ce serait se couper les ailes avec un breuvage aux couleurs autrichiennes et rejoindre la griffe du M.

Razgatlioglu Rossi

Petronas cherche son second pilote

Un vrai blocage qui n’a pas été pour rien dans le fait que l’on retrouve ce week-end Gerloff plutôt que le Turc qui n’est autre que son équipier cette saison en WSBK. Cependant, il est aussi vrai que Razgatlioglu joue le titre pour Yamaha dans la catégorie réservée aux sportives du marché face à la Kawasaki de Jonathan Rea. Reste un intérêt déclaré et qui sera un sujet de tractation en MotoGP durant ces prochaines semaines. De quoi occuper Petronas et Yamaha durant la trêve estivale.

Petronas



Tous les articles sur les Pilotes : Toprak Razgatlioglu

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team