L’émotion reste forte, même plusieurs jours après, en ce qui concerne l’accident qui a marqué le dernier Grand Prix d’Autriche sur le Red Bull Ring. Un violent accrochage qui a opposé Johann Zarco à Franco Morbidelli qui a ensuite entraîné enchaînement de faits que l’on sait, avec le miracle que ni Valentino Rossi pas plus que Maverick Viñales n’aient été touchés. Mais depuis, on cause, et on cherche des responsabilités si ce n’est, même, un responsable. S’avouant toujours choqué, Valentino Rossi veut des réponses, alors que, pendant ce temps, Maverick Viñales, qui l’a autant échappé bel, n’alimente pas la polémique…

La version de Valentino Rossi sur l’accident veut que Johann Zarco se soit déporté vers Franco Morbidelli, pour planter les freins devant lui. Une thèse que les données du team Avintia pour lequel le Français roule ne confirment pas. A ce moment-là, jamais Johann Zarco n’avait freiné si tard à cet endroit du circuit. Il n’y avait donc pas préméditation de la part d’un assassin pourtant identifié ensuite dans ses déclarations par Franco Morbidelli.

Mais à bien étudier la scène, qui, n’en déplaise à l’académicien VR46 n’est pas de nature criminelle, on peut aussi s’interroger sur la manœuvre de Franco Morbidelli. Une hypothèse de travail que Jean Michel Bayle a ainsi soulevé sur son réseau social. Et ça mérite attention. La voici narrée par le menu :

« Bonjour, voici mon avis sur l’accident du dernier Grand-Prix entre Johann Zarco et Franco Morbidelli.

La première des choses est mon expérience personnelle apprise grâce aux conseils des plus grands champions, Kenny Roberts et Wayne Rainey, deux de mes managers de team.

1) Ne freine jamais derrière un pilote, car a 300 km/h et le phénomène d’aspiration tu n’as pas l appuis de l’air contre toi et ta moto et forcement tu ne vas pas ralentir aussi fort que la moto qui est devant toi…

2) Donc essaye toujours de pouvoir avoir une trajectoire pour te décaler à droite ou à gauche pour ne pas percuter la moto devant toi si tu n’arrives pas a ralentir aussi fort qu’elle.

“La faute à qui ? En tout cas pas à Johann Zarco”

Dans la photo 001 Johann double Morbidelli par la gauche grâce a l’accélération de sa Ducati meilleur que la Yamaha, en plus il va droit donc a une trajectoire plus courte de 1 ou 2 mètres donc il le double par la gauche.

Dans la photo 001 bis on voit les trajectoires logiques des deux pilotes et Morbidelli sait tres bien que Johann ne va pas pouvoir prendre la trajectoire normale qui permet d’avoir une moto plus droite lors du freinage… Morbidelli a bien vu Johann sur sa gauche car il est devant lui de plus d’une longueur de moto… La seule solution pour Morbidelli est de recouper la trajectoire et de croiser derrière Johann. Je pense que c’est ce qu’il voulait faire mais à vouloir croiser la trajectoire trop prêt de la moto de Johann il s’est fait surprendre quand Johann a coupé les gaz pour freiner.

Voilà alors la faute à qui ? en tout cas pas à Johann qui n’a fait que doubler un autre concurrent sur le circuit.

Le principal est quand même d’avoir eu aucun blessé grave quand on voit la suite de l’accident.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing